Le gouvernement accorde un “grand intérêt” à l’emploi

Le gouvernement accorde un “grand intérêt” au problème de l’emploi, a assuré, jeudi, le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

L’augmentation des postes d’emplois créés notamment dans le secteur de la santé, pourvu de 4.000 postes dans le budget actuel contre 1.500 au cours des années précédentes, et le recrutement par contrat dans l’enseignement public, illustrent les grands efforts fournis par le gouvernement dans le domaine de l’emploi, a ajouté le ministre lors d’un point de presse tenu à l’issue du Conseil de gouvernement.

Il a précisé que les postes prévus actuellement sont cinq fois supérieurs à ceux créées durant les années précédentes, soulignant que la Loi de finances a revu à la hausse (10 au lieu de 5) le nombre de travailleurs d’une entreprise nouvellement créée dont l’Etat prend en charge l’impôt sur le revenu, la couverture médicale et la retraite.

M. El Khalfi a indiqué que les concours de formation et les stages seront lancés cette année plus tôt que prévu.


Concernant le recrutement par contrat, il a souligné que cette formule d’embauche garantit aux bénéficiaires la protection sociale et la couverture médicale, précisant que l’opération de recrutement par contrat de 35.000 enseignants a mobilisé la somme de 3,5 milliards de dhs. Le recrutement par contrat au sein des académies régionales de l’éducation et de la formation assure plusieurs garanties, a-t-il dit.

Selon le ministre, un total de 20.700 postes sont prévus cette année dans le secteur de l’enseignement pour un budget estimé à environ 1 milliard de dhs, ajoutant que le budget de l’Etat consacre actuellement 59 milliards de dhs au secteur de l’enseignement contre 54 milliards auparavant.