A LA UNESanté

Grâce au traitement antirétroviral, près de 16,5 millions de décès liés au sida ont été évités

Près de 16,5 millions de décès liés au sida ont été évités depuis 2001 grâce au déploiement mondial du traitement antirétroviral, a annoncé lundi le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA).

En 2020, l’organisation onusienne a signalé 680.000 décès liés au sida, soit une baisse de 58% par rapport à 2001, a précisé l’agence onusienne basée à Genève dans un communiqué. Au moins 40 pays sont en passe d’atteindre une réduction de 90% de la mortalité liée au sida d’ici à 2030, précise l’ONUSIDA, ajoutant que 84% des personnes vivant avec le VIH connaissaient leur statut sérologique, et que 73% avaient accès à un traitement antirétroviral.

→ Lire aussi : USA: Premier essai clinique de Moderna sur un vaccin à ARNm contre le sida

Parmi les 37,7 millions de personnes vivant avec le VIH dans le monde en 2020, 27,5 millions sont sous traitement, un chiffre qui s’est triplé depuis 2010, relève-t-on. Les objectifs 90-90-90, adoptés par l’Assemblée générale des Nations Unies en 2016, prévoient que la grande majorité des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut sérologique.

« Atteindre ces objectifs signifie qu’un minimum de 73% des personnes vivant avec le VIH ont une charge virale supprimée. Ce qui contribue à les maintenir en bonne santé et à empêcher la propagation du virus« , souligne la même source.

( Avec MAAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page