ban600
credit agricol

Grâce aux réformes engagées par SM le Roi, le Maroc s’érige en interlocuteur privilégié à l’international

Grâce aux réformes engagées par SM le Roi, le Maroc s’érige en interlocuteur privilégié à l’international

Grâce aux réformes importantes initiées par SM le Roi Mohammed VI, le Maroc se place désormais en interlocuteur privilégié à l’international et se distingue par sa stabilité et sa civilisation ancestrale, a souligné l’ambassadeur du Royaume au Chili, Kenza Elghali.

Ce leadership confirmé du Royaume et son rôle prépondérant de par le monde ont été rendus possible grâce aux réformes importantes initiées par SM le Roi Mohammed VI, a relevé El Ghali, qui animait, lundi, une conférence au sein de la prestigieuse Universidad de la Frontera à Temuco, chef lieu de la région de l’Araucanie, située à 670 km au sud de la capitale Santiago.

Lors de son intervention intitulée "Coopération Sud-Sud entre l’Afrique et l’Amérique latine, le Maroc et le Chili en exemple", la diplomate a mis en avant le rôle fondateur du Maroc et son leadership dans la consolidation des relations entre le monde arabe, l’Afrique et l’Amérique latine.

Tout en énumérant les différentes réformes initiées sous l’impulsion du Souverain aux fins de promouvoir la culture du respect des droits humains, le développement socio-économique et l’amélioration du bien-être des citoyens, la diplomate marocaine a mis en avant les bienfaits de la visite royale en 2004 dans plusieurs pays latino-américains, dont le Chili.

→ Lire aussi : Fête du Trône: Le Président chilien félicite Sa Majesté le Roi

Grâce à cette Visite Royale, l'Amérique Latine est redevable à SM le Roi Mohammed VI pour son rapprochement avec les pays du monde arabe grâce au positionnement du Royaume à proximité de l’Europe, son enracinement en Afrique et à sa vision vis-à-vis de l'Amérique latine.

Cette aura et présence à l’international ont été rendues possibles grâce aux réformes qui ont permis au Maroc de faire une réalité du renforcement de l’État de droit et des institutions ainsi que de la garantie des libertés individuelles et collectives, à même d’assurer à tous les Marocains les conditions d'une vie digne et d’une citoyenneté responsable, a soutenu El Ghali, rappelant à l’assistance que toutes ces réformes ont été renforcées par une refonte de l’arsenal juridico-économique du pays afin de le connecter aux économies mondiales et garantir un échange fluide avec la communauté internationale, notamment en matière d’investissements.

Au niveau international, la forte présence du Royaume aux seins des organisations et organismes internationaux ainsi que sa diplomatie agissante et dynamique, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, reflètent les positions d’un pays leader dans son continent et ouvert au monde, a relevé l’ambassadeur du Maroc au Chili, soulignant que les relations historiques entre le Maroc et l’Amérique latine remontent à plusieurs siècles.

Depuis son indépendance, le Maroc a renforcé ses relations avec les pays de l’Amérique latine sans aucune distinction et a établi ses premières relations diplomatiques avec un pays du continent en procédant à un échange de consuls honoraires, a ajouté Mme Elghali devant des étudiants et des professeurs de la prestigieuse Université de la Frontera.

→ Lire aussi : Le Chili ouvre ses portes aux entrepreneurs start-up du Maroc et du monde

Avec le Chili, le Maroc entretient de fortes relations qui ont été renforcées davantage après la visite de SM le Roi Mohammed VI, a dit Elghali. Ce rôle renforcé du Maroc a été largement raffermi par le Centre culturel Mohammed VI pour le dialogue des civilisations, un trait d’union de première importance entre le Maroc et l’Amérique latine.

Le Centre culturel Mohammed VI pour le dialogue des civilisations, situé à Coquimbo au Chili, œuvre pour la promotion de la connaissance et de l’interculturalité entre le Royaume du Maroc et l’Amérique latine. Unique en son genre en Amérique latine, ce Centre offre une opportunité inestimable pour le brassage culturel et la connaissance mutuelle entre les intellectuels et les sociétés des deux rives de l’Atlantique, a conclu la diplomate marocaine.

Située au cœur de la région d'Araucanie, l'Université de La Frontera a été créée en 1981 suite à la fusion, par décret gouvernemental, des sièges régionaux à Temuco de l'Université du Chili et de l'Université technique d'État.

L'Université de La Frontera est une institution d'enseignement supérieur autonome dont la mission est de contribuer au développement de son environnement grâce à un héritage et à une tradition académique riches.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :