ban600
credit agricol

Le Grand Prix Mondial Hassan II pour l’Eau: un appel à continuer la mobilisation en faveur de la thématique de l’eau

Le Grand Prix Mondial Hassan II pour l’Eau: un appel à continuer la mobilisation en faveur de la thématique de l’eau

 L’octroi du Grand Prix Mondial Hassan II pour l’Eau à l’Organisation de Coopération et de Développement économiques (OCDE), est un appel à joindre les forces et à poursuivre la mobilisation en faveur de la thématique de l’eau dans un contexte international, a affirmé, mercredi à Brasilia, le secrétaire général de cette organisation mondiale, Angel Gurria.

"Nous devons unir nos forces et mettre en œuvre un projet multilatéral sur la thématique de l’eau. Nous ne pouvons pas rester divisés et les organisations internationales sont tenues de faire une proposition unique et de poursuivre un seul objectif", a-t-il déclaré à la MAP, à l’occasion d’une réception organisée au Pavillon Maroc en l’honneur du lauréat de la sixième édition du Grand Prix mondial Hassan II pour l'Eau, décerné dans le cadre du 8ème Forum mondial de l’eau qui se poursuit jusqu'au 23 mars courant. Se disant touché et ému par cette distinction, M. Gurria a relevé que le Grand Prix Hassan II de l’eau vient renforcer "notre conviction de travailler dans le domaine de l’eau". Il s’agit également, selon l’ancien ministre mexicain des Finances et du Crédit public, d’une reconnaissance de ses efforts personnels et de ceux de l’organisation internationale en matière de promotion de la thématique de l’eau.

"Aujourd’hui, le monde s’accorde sur le fait qu’il y a une offre limitée et une demande en constante croissance pour cette ressource", a-t-il observé, en faisant état de l’engagement de l’OCDE à œuvrer avec toutes les parties prenantes et les ONGs pour avoir un plus grand impact dans le domaine des politiques hydriques et des projets à même de préserver l’eau. De son côté, la secrétaire d’Etat chargée de l’eau, Mme Charafat Afilal, a relevé que la candidature "hautement qualifiée" de l’OCDE avait suscité l’intérêt du jury de la sixième édition du Grand Prix Mondial Hassan II pour l’Eau.

>>Lire aussi : La Lydec organise une campagne de sensibilisation à la gestion durable de l’eau

Le Jury a décidé à l’unanimité de décerner cette édition du prix à l’OCDE pour ses efforts consentis dans la finalité de faire du secteur de l’eau "un moteur de croissance du développement économique et de promotion de politiques hydrique inclusives, équitables et égalitaires", a-t-elle ajouté. Pour sa part, le président du Conseil mondial de l’eau, Benedito Braga, a rappelé que la première édition du Forum mondial de l’eau s’était déroulée à Marrakech en 1997, et depuis le Maroc est très présent à ce conclave. "Il y a une conscience plus accrue quant à l’importance de l’eau et nous sommes contents des développements qu’a connu le Forum depuis son lancement", s’est-il félicité.

Quant au président honoraire du Conseil Mondial de l’eau, Loic Fauchon, il s’est dit "doublement heureux" de cette distinction octroyée à l’OCDE, en relevant que le Maroc est "une capitale de l’eau" grâce à l’initiative du grand prix mondial Hassan II pour l’eau, qui "incarne la vision de Feu SM Hassan II sur l’eau, laquelle a permis au Maroc d’être aujourd’hui une grande nation hydrique". Selon M. Fauchon, le Maroc fait partie des "nations pilotes dans le domaine de la capacité hydrique, dont les réalisations et les succès méritent d’être reconnus davantage". Créé en mars 2000, le Grand Prix Mondial Hassan II pour l'Eau est une initiative menée conjointement par le Maroc et le Conseil mondial de l'eau, en hommage à Feu SM Hassan II, pour sa vision éclairée et stratégique en matière de protection et de gestion intégrée et durable des ressources en eau. Ce prix est attribué tous les trois ans à l'occasion du Forum en récompense aux initiateurs de projets dans le domaine de l'eau.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :