AccueilA LA UNEGrippe : la vaccination en pharmacie étendue à toute la France à l’automne 2019
la vaccination

Grippe : la vaccination en pharmacie étendue à toute la France à l’automne 2019

Après une expérimentation concluante dans quatre régions de France, la vaccination en pharmacie contre la grippe sera généralisée à compter de l’automne prochain, a annoncé la ministre française de la santé, Agnès Buzyn.

Les personnes pour qui la vaccination contre la grippe est recommandée pourront se faire vacciner dans toutes les pharmacies de France à partir de l’automne 2019, a indiqué la ministre citée par le journal Le Monde.

Selon Mme Buzyn, il y a eu «700.000 vaccinations en pharmacie» pour la saison en cours dans les quatre régions tests. Cette mesure «fonctionne très bien et sera généralisée en 2019», pour la prochaine campagne de vaccination, a-t-elle affirmé.

Cependant, cette possibilité ne concerne pas l’ensemble de la population, mais uniquement les personnes pour qui la vaccination est recommandée, en l’occurrence les plus de 65 ans, les patients atteints de certaines maladies chroniques (diabète, insuffisance cardiaque ou respiratoire…), les femmes enceintes et les personnes souffrant d’obésité morbide – soit quelque 12 millions de personnes, selon le ministère de la santé.

Actuellement, les professionnels de santé autorisés à vacciner sont les médecins, les infirmiers et les sages-femmes. Toutes les personnes majeures pour qui la vaccination est recommandée peuvent retirer leur vaccin à la pharmacie, sur simple présentation de leur bon de prise en charge de l’Assurance-maladie (le vaccin est remboursé à 100 %).

Jusqu’à il y a quelques jours, huit régions de France étaient atteintes par l’épidémie de la grippe tandis que cinq autres, «en phase pré-épidémique», étaient en passe de l’être, selon l’agence «Santé publique France».

→ Lire aussi : France: activation d’un plan d’hébergement d’urgence pour les sans abris face au grand froid

Ce sont des virus de type A (H3N2 et H1N1pdm2009 issu de la pandémie 2009) qui circulent de façon «très majoritaire», précise la même source.

Parmi les cas à risque dont le statut vaccinal est connu, la couverture vaccinale était de 27% (32/120). Dans 95% des cas, un virus grippal de type A a été identifié.

Neuf patients sont décédés parmi ceux admis en réanimation, tous adultes dont cinq âgés de 65 ans ou plus.

La grippe a entraîné 1% des passages aux urgences la deuxième semaine de janvier, soit 2.972 (contre 2.583 la semaine précédente) et 408 hospitalisations (contre 290), portant la part des hospitalisations pour grippe ou syndrome grippal à 7 pour 1.000 contre 5 pour 1.000 auparavant.

D’après le réseau Sentinelles, le taux de consultations en ville pour syndrome grippal est passé de 77 pour 100.000 à 123 pour 100.000.

La vaccination reste la meilleure protection, soulignent les spécialistes, qui rappellent aussi des règles d’hygiène de base, comme l’aération du domicile et un lavage régulier des mains.

Ces règles doivent être observées scrupuleusement par tous, sachant qu’un délai de 15 jours après l’injection est nécessaire pour être protégé, observent-ils.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :