AccueilA LA UNEGuerre Commerciale: La Chine rejette les accusations de manipulation du Yuan
la guerre commerciale

Guerre Commerciale: La Chine rejette les accusations de manipulation du Yuan

La Chine regrette profondément la décision du Département du Trésor des Etats Unis de qualifier la Chine comme “un pays manipulateur de devises”, a déclaré mardi la Banque populaire de Chine (BPC-Banque centrale).

Cette étiquette imposée à la Chine ne correspond pas au critère quantitatif du prétendu “manipulateur de devises” fixé par le Trésor américain, explique la banque centrale chinoise dans un communiqué.

“Cette pratique est un geste arbitraire, unilatéral et protectionniste qui va à l’encontre des règles internationales et aura un impact significatif sur l’économie internationale et les marchés financiers”, dénonce le communiqué.

Après l’annonce par Washington de son intention d’imposer de nouveaux droits de douane de 10 % sur 300 milliards de dollars de marchandises chinoises à compter du 1er septembre, les marchés financiers mondiaux ont subi une onde de choc qui a provoqué d’importantes turbulences sur les marchés de change.

Le récent affaiblissement de la monnaie chinoise, qui a franchi la barre des sept yuans pour un dollar américain, est imputable à des facteurs tels que les mesures protectionnistes unilatérales de Washington et la perspective de nouveaux droits de douane sur les produits chinois exportés vers les Etats Unis, souligne la Banque centrale chinoise.

→Lire aussi : Les Etats-Unis accusent officiellement la Chine de manipulation de sa devise

Au lieu de tout faire pour empêcher la valeur du yuan de passer au-dessus du seuil symbolique de sept yuans pour un dollar, la BPC permet au contraire au taux de change de fluctuer en fonction du marché, ce qui atteste de sa confiance dans la stabilité à long terme du yuan, selon la BCP.

Malgré son affaiblissement face au dollar américain, le yuan reste par ailleurs fondamentalement stable et sa dépréciation est en fait bien inférieure à celle du won coréen, du peso argentin ou de la livre turque, ce qui en fait une monnaie relativement stable parmi les devises des marchés émergents, explique la BPC.

Le taux de change du yuan est en outre soutenu par les solides fondamentaux économiques de la Chine, comme sa forte résilience économique, sa stabilité budgétaire, des risques financiers sous contrôle, des mouvements de capitaux transfrontaliers équilibrés, et des réserves de change suffisantes, soutient la BPC.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :