Habib El Malki : Le Maroc aura sa chaîne parlementaire d’ici 2021

Habib El Malki

Par Khadija Skalli

Habib El Malki, président de la Chambre des représentants, remet à table un vieux projet, à savoir la création d’une chaîne de télévision parlementaire. Dans une interview, accordée à Jeunafrique.com, il avance que ce projet verra le jour d’ici 2021.

Le Maroc aura sa chaîne de télévision parlementaire d’ici 2021. C’est du moins ce qu’a annoncé Habib El Malki, réélu récemment à la tête de la Chambre des représentants, dans une interview accordé à Jeuneafrique.com.

La figure de proue de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) remet sur la table un vieux projet, qui date des années 2000, dont l’objectif est de rendre compte des activités de l’institution parlementaire. Cependant, ce projet a été reporté à maintes reprises faute de consensus. Le Maroc aura réellement cette fois-ci sa chaîne de télévision parlementaire ?

El Malki répond à son interlocuteur avec toute assurance : « Oui, avant 2021…Le Gouvernement a donné son feu vert ». Et de poursuivre : « Il y a un déficit d’information sur l’activité parlementaire, qui conduit à tout un tas d’incompréhensions malheureuses, et je crois que cela pèse sur notre vie publique. Il faut y remédier ».


Selon le président de la Chambre des représentants, la chaîne parlementaire permettra de renforcer le poids du Parlement dans l’architecture institutionnelle marocaine. Habib El Malki explique sans convaincre : « Oui, surtout qu’il y a un chantier qui s’ouvre, celui de la rationalisation de la production législative à travers un meilleur équilibre entre les propositions de loi et les projets de l’Exécutif. Il s’agit d’une question de pratique, mais je sais que c’est une revendication importante chez nos députés ».

Des interrogations s’imposent : Les réunions des commissions parlementaires seront-elles diffusées en direct ?

Ce projet de chaîne parlementaire a un coût. « Un coût sans doute important, qui est encore en train d’être évalué précisément ».