A LA UNETechnologies et Médias

Haine en ligne: 62,5% des contenus signalés dans l’UE retirés par les plateformes

Les plateformes en ligne ont retiré en moyenne 62,5% des messages de haine signalés par 35 organisations de lutte contre les discriminations de 22 Etats membres de l’UE entre le 1er mars et le 14 avril derniers, ressort-il jeudi d’une évaluation de la Commission européenne du code de conduite sur la lutte contre les discours haineux illégaux en ligne.

« Les sociétés informatiques ont examiné 81% des notifications dans les 24 heures et supprimé en moyenne 62,5% du contenu signalé. Ces résultats sont inférieurs à la moyenne de 71% enregistrée en 2019 et 2020 « , indique la Commission européenne dans son évaluation.

Selon Didier Reynders, commissaire européen chargé de la justice, les entreprises informatiques « doivent prendre leur tâche au sérieux et faire face à cette tendance à la baisse sans délai« .

Lire aussi : La pandémie a augmenté de 35% la bande passante Internet en 2020

« Il s’agit de protéger un espace démocratique et les droits fondamentaux de tous les utilisateurs« , a insisté le commissaire européenne, notant qu’une adoption rapide de la loi sur les services numériques contribuera également à combler certaines des lacunes persistantes, telles que le manque de transparence et de retour d’information aux utilisateurs.

D’après l’évaluation de l’exécutif européen, les taux de suppression varient en fonction de la gravité du contenu haineux. Ainsi, 69% des messages appelant au meurtre ou à la violence contre des groupes spécifiques ont été supprimés, contre 55 % pour les contenus utilisant des mots ou des images diffamatoires visant certains groupes.

Alors qu’ils ont diminué sur Facebook et YouTube, ces taux ont augmenté sur Twitter et Instagram. TikTok, qui était évalué pour la première fois, a retiré 80% des contenus haineux signalés.

Cette évaluation de la Commission européenne concerne Facebook, YouTube, Twitter, Instagram, Jeuxvideo.com, TikTok, tous signataires du Code de conduite de l’Union européenne visant à combattre les discours de haine illégaux en ligne, lancé en 2016.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page