Le HCAR déplore le décès de l’ancienne résistante Fatna Bent Mohamed Khadim

Le Haut-Commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération (HCAR) a déploré le décès de l’ancienne résistante, Fatna Bent Mohamed Khadim, qui s’est éteinte le 17 janvier courant à Casablanca.

Dans un communiqué parvenu lundi à la MAP, le Haut-Commissariat indique que feue Khadim, née en 1935 à Casablanca, a été parmi les premières résistantes ayant sacrifié et consacré leur vie au service de la liberté, l’indépendance et le parachèvement de l’intégrité territoriale et lutté pour le retour de feu SM Mohammed V de l’exil.

La regrettée était une fervente patriote, qui a rejoint les rangs de la résistance clandestine sous la responsabilité de son époux, le résistant Assim Ibrahim, souligne la même source, précisant que les missions de la défunte ont consisté en la distribution des armes aux membres de la résistance clandestine et la sensibilisation des familles à la nécessité de boycotter les produits et marchandises étrangères.

Feue Khadim a également remplacé son époux et accompli toutes les missions qui lui ont été confiées après sa détention, ajoute le communique.


Grâce à sa trajectoire marquée par ses positions héroïques, la regrettée demeure d’une figure rayonnante de la résistance au Maroc, de par ses contributions précieuses et humaines au service de la société et de la patrie, qui incarnent un modèle à suivre pour la femme marocaine, puisant dans les valeurs nobles et religieuses et offrant une leçon de sacrifice, de bravoure et de dévouement au service de la patrie, conclut la même source.