Hijab de Decathlon : des médias anglo-saxons qualifient la polémique de « ridicule »

Par Saad Bouzrou

En pleine polémique sur le port du « hijab de sport » de la marque Decathlon, le fameux Washington Post revient encore une fois taquiner la France, qu’il a déjà critiquée en août 2016 après le déclenchement de l’affaire du burkini. Le journal américain a publié, mardi 26 février 2019, un article dans lequel il souligne que la France s’est une « nouvelle fois plongée dans le ridicule en parlant des vêtements que les femmes musulmanes peuvent choisir de porter ou non ».

L’annonce de la commercialisation en France du «hijab» de running par Decathlon a suscité de vives réactions chez les politiques et sur les réseaux sociaux. Plusieurs journalistes anglo-saxons n’ont pas alors manqué ce rendez-vous pour fustiger les ministres et les responsables politiques français qui s’y sont opposés. Parmi ces politiques, figure notamment la ministre de la Santé Agnès Buzyn qui déclare : « Si on souhaite l’égalité femmes-hommes, ce n’est pas pour que les femmes cachent leur visage. Je trouve que ça ne correspond pas bien aux valeurs de notre pays », a-t-elle souligné sur RTL.

Washington Post a voulu donc s’immiscer avec « ironie » dans l’affaire en rappelant que la société française est « officiellement laïque » et « interdit tout signe et symbole religieux dans la vie publique – à l’exception, bien sûr, des crèches et des sapins de Noël qui décorent les mairies en hiver ». Il s’en est suivi donc plusieurs réactions de la part des médias anglo-saxons, comme une journaliste de la BBC qui a écrit sur Twitter « Les politiques français devraient arrêter avec cette obsession de décider de comment doit s’habiller une femme musulmane ». Ou encore le site américain ABC, qui ajoute que « la controverse n’est pas surprenante dans un pays où la tension règne depuis longtemps sur la place du voile islamique ».

→Lire aussi : Hijab running : Decathlon renonce à sa commercialisation en France