AccueilA LA UNE«Homère, réveille-toi… ils sont devenus fous!» Sébastien Boussois

«Homère, réveille-toi… ils sont devenus fous!» Sébastien Boussois

De tout temps, un long voyage terrestre et maritime a été nécessaire pour parcourir la Méditerranée, d’un point à un autre. C’est un périple qui a toujours été semé d’embûches malgré le calme apparent qui règne sur cette mer quasi fermée. Il est un rêve pour certains, un cauchemar pour d’autres. Une expé- rience parfois, une destination souvent. Les uns se sont battus contre les dieux, les autres contre les hommes pour parvenir à bon port.

Le temps d’Homère est bien loin et pourtant, il reste, à la fois, un conte pour enfants, une profonde réflexion métaphysique, une démarche philosophique personnelle et collective, la démonstration d’un engagement politique, que l’on étudie encore. À l’image d’Ulysse, il est des voyages de l’absurde qui ne mènent nulle part mais qui ont fait évoluer et progresser l’homme. Avec pour tous l’espoir du retour au pays, un jour. Ce voyage sacrificiel de ces migrants qui se perdent en Europe rapetissant la grandeur de l’Homme.

Pour les hommes d’aujourd’hui qui fuient leur pays et perdent tout, en quelques jours, l’aventure post moderne est plus que tragique. Qui est plus coupable que la communauté internationale et l’Union européenne dans ce naufrage des relations euro-méditerranéennes, faisant de l’Europe par son enfermement un radeau de la Méduse dont elle n’a conscience, un Titanic qui ne voit que la partie immergée de l’iceberg ? Pour filer la métaphore, l’Europe d’aujourd’hui n’a rien d’une princesse, comme la mythologie grecque a pu en avoir. Elle a un point commun avec elle: elle est mortelle.

L’auteur nous emmène dans une relecture mythologique et littéraire de cette Méditerranée tant créatrice, source et vivier multi millénaires. Des légendes homériques aux institutions politiques contemporaines qui régissent les flux migratoires du côté des deux rives.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :