Hommage aux Goumiers marocains qui ont libéré la Corse

Par Khadija Skalli

La Corse a rendu hier jeudi 3 octobre un grand hommage aux Goumiers marocains qui ont donné leur vie pour la libération de l’île de l’occupation allemande lors de la Seconde guerre mondiale en 1943.

La Corse rend un vif hommage aux Goumiers marocains qui ont libéré l’île de l’occupation allemande lors de la Seconde guerre mondiale en 1943. La cérémonie de commémoration du 76e anniversaire de la Libération de la Corse s’est tenue hier jeudi 3 octobre au col de Teghime. Autorités civils et militaires étaient présentes à la cérémonie à laquelle des combattants survivants avaient de nouveau fait le déplacement en Corse pour assister à la commémoration du 75ème anniversaire de la Libération de l’île. Un moment chargé d’émotion et d’histoire. Des drapeaux corse, marocain et français sont levés côte à côte, pour célébrer la mémoire de ces combattants, qui ont donné leur vie pour la Corse.

« Une plaque commémorative a été dévoilée en présence de Goumiers revenus en Corse pour l’occasion, d’élus territoriaux et d’écoliers corses et marocains qui ont symboliquement mélangé les terres des deux pays », rapporte le média en ligne corsenetinfos.corsica.

« Le message à l’égard des jeunes générations, c’est que ces combattants, venus de leurs villages, d’Afrique, pour venir se battre et perdre la vie, pour que nous, nous soyons libres aujourd’hui. Il faut surtout retenir un message de tolérance », estime Marguerite Mondoloni, présidente de l’office national des anciens combattants en Corse, citée par francetvinfo.fr.

Flash-back. Du 1 au 3 octobre 1943, le col de Teghime a été le théâtre d’une bataille acharnée pour la libération de la Corse lors de la Seconde guerre mondiale. En première ligne, les Goumiers marocains de l’Armée d’Afrique de la France libre. Ils ont combattus avec abnégation et ont fait preuve d’un grand courage et de sacrifice. Dans la soirée du 2 octobre, les goumiers marocains ont réussi à franchir le col de Teghime. Le lendemain, ils entrent avec les Corses à Bastia. La Corse est libérée. Des assauts sanglants ! Au total, « 49 hommes ont été tués et 130 blessés au cours de la bataille », précise la même source.