Il y a deux ans à Toubkal, un marocain a mis sa vie en péril pour sauver une touriste

Omar Ait Ahmad

Par Saad Bouzrou

En février 2017, une ressortissante helvétique fut emportée par une avalanche. Le geste courageux d’Omar Ait Ahmad, un jeune marocain de 25 ans, a permis de lui sauver la vie.

Depuis le meurtre abominable des deux touristes scandinaves en vacances au Maroc, les marocains n’ont pas tardé à rendre hommage à ces deux victimes par des messages de condoléances et de pardon à leurs familles et aux peuples norvégien et danois. Sauf que le geste héroïque d’un jeune marocain il y a deux ans a fait surface sur les réseaux sociaux, en guise de reconnaissance de l’humanisme généreux dont font preuve les habitants de la région.

Omar Ait Ahmad, un Marocain de 25 ans, a fait preuve de beaucoup de courage et d’héroïsme ce jour du 25 février 2017. Le jeune homme était en train de monter au sommet du Toubkal, point culminant du Maroc, lorsqu’il a soudainement entendu un groupe de touristes crier. «J’ai vu un couple se faire emporter par une avalanche», raconte-t-il au journal «Morocco World News».

« Nous étions bloqués »


Grâce à une corde, les alpinistes marocains ont sauvé l’homme. Sa compagne, une Suissesse, a descendu brutalement la montagne sur plusieurs centaines de mètres. «Non loin de là, j’ai vu un groupe d’Espagnols qui étaient partis à la découverte de la région avec deux policiers marocains», se souvient Omar Ait Ahmad. Accompagné de ces quatre personnes et d’un de ses amis, il est descendu d’environ 700 mètres jusqu’à ce que plus personne d’entre eux n’ait une corde. «Nous n’étions pas encore au bout de l’avalanche, mais nous ne pouvions plus continuer.» raconte Omar au quotidien marocain.

Estimant que la situation était trop dangereuse, les espagnols et les policiers auraient alors rebroussé chemin. Ils auraient aussi conseillé à Omar Ait Ahmad de faire de même. Mais le jeune homme et son ami n’ont pas hésité une seconde. Pour eux, pas question de laisser mourir la Suissesse.

« Elle hurlait de douleur »

Accompagné cette fois de trois hommes, le jeune marocain a pu sauver la ressortissante helvétique aux alentours de 21h.


«Elle avait une cheville cassée et elle hurlait de douleur. Nous avons stabilisé sa jambe avant de redescendre la montagne», raconte Omar Ait Ahmad, qui explique que l’opération de sauvetage a demandé plus de sept heures aux hommes pour arriver à un lieu accessible en hélicoptère. La rescapée a été emmenée dans un hôpital de Marrakech où elle a subi une opération.

La vidéo du sauvetage, postée il y a deux ans sur les réseaux sociaux, ressurgit et se répand actuellement comme le feu d’une traînée de poudre. Aujourd’hui, elle est visionnée plus de 145.000 fois.