A LA UNE

Immigration illégale vers l’Espagne: un passeur algérien condamné à cinq ans de prison ferme

L’Audience provinciale d’Almeria a condamné, lundi, à cinq ans de prison ferme un passeur algérien accusé de transporter des migrants clandestins algériens vers les côtes espagnoles.

T.B., 29 ans, a été accusé de crime contre les droits des citoyens étrangers et de mettre en danger la vie de plusieurs personnes, souligne l’arrêt du tribunal.

L’individu était rendu responsable du transport de manière illégale de 19 occupants algériens à bord d’une embarcation pneumatique interceptée le 21 mai dernier par les services de secours sur les côtes d’Almeria.

Le tribunal note que l’embarcation “ne remplissait pas les conditions permettant de sauvegarder l’intégrité physique des occupants”.

Le président du gouvernement autonome de Valence, Ximo Puig, a mis en garde récemment contre “l’exode massif” de migrants algériens vers les côtes espagnoles.

“La crise algérienne a provoqué un exode massif de migrants d’Algérie” vers l’Espagne, a souligné M. Puig dans un entretien à la télévision espagnole TVE.

Ces derniers mois, la pression migratoire sur les côtes espagnoles et valenciennes est très élevée, d’où la nécessité de trouver des solutions urgentes et pratiques pour contrôler la situation dans les différentes communautés autonomes, a relevé le responsable régional, qui a appelé à faire valoir le principe de la solidarité interterritoriale pour accueillir les migrants en Espagne.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page