IMMOGALLERY : les professionnels se mobilisent

IMMOGALLERY : les professionnels se mobilisent

Par Khadija Skalli

La Fédération nationale des promoteurs immobiliers organise du 11 au 14 avril 2019 à Casablanca  le premier salon de l’immobilier de standing, baptisé IMMOGALLERY. Une offre diversifiée et de qualité à ne pas manquer !

La Fédération nationale des promoteurs immobiliers organise du 11 au 14 avril 2019 à Casablanca  le premier salon de l’immobilier de standing, baptisé IMMOGALLERY. « Ce salon a pour objectif de promouvoir l’immobilier. Il ambitionne de devenir un événement incontournable dans le secteur. L’immobilier est un secteur clé de l’économie nationale puisqu’il représente près de 7% du PIB national. Il est le premier pourvoyeur privé d’emploi avec 1 millions d’emplois générés annuellement », souligne Taoufik Kamil, président de la FNPI, lors d’un point de presse organisé lundi 1er avril à Casablanca.

Au total, 22 promoteurs prennent part à cette grand-messe de l’immobilier. Durant quatre jours, des professionnels exposeront leurs projets immobiliers. Une offre diversifiée et de qualité pour moyen, haut standing et immobilier de luxe.

Pour les ménages désireux d’acquérir un bien immobilier, IMMOGALLERY est l’occasion idoine. Le salon propose des solutions de financement à un taux réduit, plus bas que celui du marché. Les professionnels tablent sur la réussite de cet événement  pour pouvoir booster les ventes. Les futurs acquéreurs pourront ainsi profiter des meilleures offres du moment.

→ Lire aussi : Le secteur de l’immobilier représente 6,3% du PIB

Par ailleurs, le salon IMMOGALLERY est l’occasion pour les professionnels de débattre des problématiques du secteur et des stratégies à mettre en place pour son développement. Une série de conférences est donc au menu de cet événement. Seront tenues des tables rondes sur « la juridiction de la construction », « la réglementation thermique » et « la transformation numérique dans l’immobilier ».

Les raisons de la crise de l’immobilier

Le secteur de l’immobilier peine à décoller. L’offre est là mais la demande est en berne. La raison ? « Le manque des moyens de financement », explique Rachid Khayatey, vice-président de la Fédération nationale des promoteurs immobiliers. La FNPI réitère son appel aux banques pour accompagner le développement du secteur. Les professionnels appellent également à mettre en place de nouvelles solutions de financement. « Le modèle traditionnel de financement a atteint ses limites. Nous devons en concertation avec les banques repenser ce modèle et mettre en place un nouveau plan de financement », insiste la FNPI.

La baisse des prix n’est pas pour autant envisageable. « L’Etat nous surtaxe. Ajoutez à cela les coûts élevés occasionnés par le raccordement des logements au réseau d’électricité et d’eau de LYDEC. Il est impossible de faire baisser les prix des biens immobiliers », précise Taoufik Kamil, président de la FNPI.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :