A LA UNEMaroc

Incendie du Parlement sud-africain : Une « triste journée » pour la démocratie

La démocratie sud-africaine vit une «triste journée» après le gigantesque incendie qui a ravagé dimanche plusieurs parties du Parlement, a affirmé la ministre des Travaux publics et des Infrastructures, Patricia De Lille.

«Alors que l’incendie a été contenu dans certaines parties, les flammes continuent de consumer la salle de l’Assemblée nationale», a déclaré Mme De Lille dans une déclaration à la presse, notant qu’il n’y a pas de dégâts humains à déplorer pour le moment.

La ministre a de même exprimé des soupçons quant à la cause de cet incendie, affirmant qu’une enquête approfondie a été ouverte par les autorités compétentes.

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa avait indiqué qu’il était primordial d’enquêter sur ce qui a déclenché l’incendie, ainsi que sur la manière dont l’incendie s’est propagé vers l’ancienne Assemblée et l’Assemblée nationale.

Il a précisé qu’un individu a été interpelé et interrogé en rapport avec cet incendie, mettant l’accent sur la nécessité de mettre en place des mesures à même d’éviter ce genre d’incidents dans l’avenir.

Notant que le système de détection de fumée du Parlement ne fonctionnait pas correctement, le chef d’Etat a relevé que l’incendie n’interrompra pas les travaux de l’Assemblée nationale.

Pour sa part, la présidente de l’Assemblée nationale, Nosiviwe Mapisa-Nqakula, a souligné que le discours sur l’état de la nation prévu le mois prochain sera tenu malgré l’incendie.

Jean-Pierre Smith, membre du Comité pour la sûreté et la sécurité au sein de la mairie du Cap, a signalé que « l’étendue des destructions causées va au-delà de ce que l’on craignait au départ. Plusieurs plafonds se sont écroulés chambres et les bureaux ont été gravement endommagés par la fumée ».

Il a rappelé que l’incendie avait commencé dans les bureaux du troisième étage et s’était propagé vers le gymnase, ajoutant que des informations font état de fissures dans certains murs du bâtiment.

Les pompiers qui ont été dépêchés sur place tôt dans la matinée ont demandé plus de moyens pour lutter contre les flammes, a poursuivi M. Smith, soulignant que six appareils de lutte contre les incendies et environ 36 pompiers ont été dépêchés sur les lieux.

Avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page