Incendie meurtrier à Lyon : la piste criminelle privilégiée

Incendie meurtrier à Lyon : la piste criminelle privilégiée

Les premières investigations menées à la suite de l’incendie consécutif à l’explosion survenue dans une boulangerie qui a fait deux morts et quatre blessés, samedi soir, à Lyon (centre-est de la France), privilégient la piste criminelle, a indiqué dimanche le procureur de Lyon cité par plusieurs médias.

«Les premières investigations diligentées sous la direction du parquet de Lyon à la suite de l’explosion survenue dans une boulangerie du 8ème arrondissement conduisent à privilégier la piste criminelle et l’hypothèse d’un acte volontaire», a affirmé le procureur, Nicolas Jacquet, dans un communiqué.

«Deux corps ont été retrouvés, une femme et un enfant», dans l’immeuble de deux étages touché, a précisé la même source qui avait annoncé l’ouverture d’une enquête pour déterminer «les causes et les circonstances» du sinistre.

Ces deux victimes pourraient être la femme et l’enfant de l’un des quatre blessés, qui a sauté du deuxième étage de l’immeuble, a précisé une source proche de l’enquête.

→Lire aussi: Rapatriement de la dépouille de la jeune marocaine décédée dans l’incendie de Paris


Les trois autres blessés seraient des «passants » qui se trouvaient dans la rue au moment de l’explosion.

L’alerte avait été donnée peu après 20 h 30, et l’incendie était donné comme «maîtrisé» vers 21 h 30 après l’intervention de dizaines de pompiers qui se sont précipités sur les lieux pour circonscrire le feu qui s’est propagé du rez-de-chaussée où se trouve la boulangerie vers les étages supérieurs.

Récemment, un incendie d’origine criminelle avait ravagé un immeuble du XVIème arrondissement de Paris, faisant dix morts et 96 blessés, selon un dernier bilan.