Incendies dans le plus grand parc national de Pologne : le parquet va ouvrir une enquête judiciaire

incendie

Le parquet régional de Bialystok (nord-est de la Pologne) va ouvrir une enquête sur les incendies de forêt ayant ravagé plusieurs milliers d’hectares dans le plus grand parc national du pays, rapportent lundi des médias locaux, citant des sources judiciaires.

Le parquet a déjà reçu un dossier réuni par la police, a indiqué le procureur adjoint de Bialystok, Pawel Sawon, cité par l’agence de presse polonaise PAP.

Dès le début de ces incendies, qui ont duré une semaine et n’ont été définitivement considérés comme éteints que dimanche après-midi, l’hypothèse de leur origine humaine a été considérée comme la plus probable par les pompiers et les forestiers, invoquant la tradition locale de brûlage.

Cette pratique néfaste, considérée à tort, selon les experts, comme contribuant à fertiliser les sols avec les cendres des herbes mises à feu, est encore répandue dans la région.

Selon les pompiers, les incendies ont touché au total environ 5.300 hectares sur 59.000 hectares du parc Biebrza, dans le nord-est de la Pologne.


Le directeur du parc national, Andrzej Grygoruk, qui a fait une déposition à la police pour l’informer d’un “crime probable”, a offert une récompense de 10.000 zlotys (plus de deux mille euros) pour l’identification du ou des incendiaires.

Des incendies de forêt se produisent chaque année dans le parc national de Biebrza composé en bonne partie de marécages et de tourbières, touchant généralement 200 ha. Mais des incendies d’une telle ampleur n’ont pas été enregistrés depuis une dizaine d’années.

Cette réserve est le plus grand parc parmi les 23 parcs nationaux de la Pologne et l’un des plus grands en Europe.

Il constitue aujourd’hui un refuge pour de nombreuses espèces d’oiseaux en voie de disparition en Europe centrale.