Incendies de Californie: PG&E verse 11 milliards de dollars d’indemnités

PG&E

Le géant des services publics PG&E a accepté de conclure un second accord judiciaire concernant les incendies de forêt dévastateurs du nord de la Californie, déclarant qu’il devra débourser 11 milliards de dollars pour résoudre la plupart des réclamations d’assurance liées aux incendies dans les vignobles en 2017 et aux gigantesques incendies de forêts de 2018.

“Ces réclamations sont basées sur les paiements effectués par les compagnies d’assurances à des particuliers et à des entreprises bénéficiant d’une couverture pour les dommages causés par des incendies de forêt”, a expliqué PG&E dans un communiqué.

L’entreprise a indiqué que l’accord de principe conclu avec un groupe d’assureurs couvrait environ 85% des sinistres liés à ces incendies. Bien que la somme de 11 milliards de dollars soit importante, elle demeure bien inférieure aux 20 milliards de dollars réclamés par les compagnies d’assurance qui ont dû verser des milliards aux victimes des incendies de forêt en Californie.

→ Lire aussi : Incendie en Californie: plus de 1.000 disparus selon la police

Toutefois, le règlement nécessitera l’approbation d’un tribunal des faillites, après que PG&E eut déposé son bilan en janvier avant d’accepter un plan de restructuration en vertu du Chapitre 11 de la loi sur les faillites aux Etats-Unis.


Le PDG de PG&E, Bill Johnson, qui a rejoint l’entreprise en avril, a déclaré que le règlement était “une nouvelle étape dans la réalisation de ce qui est juste pour les communautés, les entreprises et les individus” qui ont été affectés par les incendies.

Les lignes de transmission de PG&E ont immédiatement été soupçonnées d’avoir joué un rôle dans le feu de forêt le plus dévastateur de l’histoire de la Californie, Camp Fire, qui a détruit la ville de Paradise en 2018. En mai, les enquêteurs de l’État ont confirmé que les lignes électriques du service public étaient à blâmer.