Incendies en Australie : Trois Américains tués dans le crash d’un bombardier d’eau

bombardier d'eau

Trois Américains ont été tués jeudi dans le crash d’un avion bombardier d’eau au sud-ouest de Sydney, alors qu’ils étaient engagés dans la lutte contre un incendie qui a déjà ravagé près de 94.000 hectares dans le sud de la Nouvelle-Galles du Sud, ont annoncé les autorités australiennes.

Les trois victimes sont des Américains qui faisaient partie des pompiers spécialisés envoyés par des pays étrangers pour aider à lutter contre les feux de forêts, a indiqué le chef des pompiers des zones rurales de Nouvelle-Galles du Sud, Shane Fitzsimmons.

Les causes de cet crash ne sont pas encore connues, mais M. Fitzsimmons a souligné, plus tôt dans la journée, que des vents violents rendaient le pilotage de ces gros appareils “très difficile”.

La société canadienne Coulson Aviation, propriétaire de l’avion, a cloué au sol ses autres bombardiers d’eau qui participent à la lutte contre les incendies en Nouvelle-Galles du Sud, l’Etat le plus touché par les feux de brousse.

Les autorités australiennes, qui ont perdu le contact avec le Lockheed C-130 Hercules dans la zone montagneuse de Snowy Monaro jeudi peu avant 13H30 (2H30 GMT), ont dépêché de nombreux hélicoptères pour mener les recherches, a annoncé le service d’incendie rural de la Nouvelle-Galles du Sud dans un communiqué.


Cet accident porte à 32 le nombre de personnes décédées dans ces feux depuis le début de cette catastrophe en septembre.

Plus de 60 incendies sont toujours actifs à travers l’État le plus affecté par les feux de brousse, alors que plus de 1.100 pompiers sont mobilisés.

Liés à une sécheresse particulièrement sévère en Australie, ces incendies sont de plus aggravés par le réchauffement climatique, alors que les scientifiques prédisent de longue date que la récurrence de ces événements météorologiques extrêmes ne fera que s’aggraver.