Incident diplomatique : l’ambassadeur malien en France rappelé à Bamako

L’ambassadeur du Mali en France, Toumani Djimé Diallo a été rappelé dans son pays après avoir dénoncé des comportements inappropriés, des « débordements » de la part de l’armée française.

Alors que les relations entre la France et certains pays membres du G5 Sahel connaissaient une passe difficile, notamment en raison de la présence militaire dans la région critiquée par les citoyens, les relations diplomatiques franco-maliennes ont pris un nouveau coup.

L’ambassadeur du Mali, a dénoncé lors d’une intervention sur la chaîne Public Sénat, des comportements déplacés de la part de la légion étrangère sur place. « Il n’y a pas de sentiment anti-français au Mali mais un ressenti contre la présence militaire française pour les raisons suivantes : avec tant d’hommes on s’attendait à une lutte avec plus de résultats et moins coûteuse en vie humaine. Dans ces forces il y a des officiers, l’armée, et aussi les légions étrangères et c’est le problème… Par moment dans les Pigales des villes de Bamako, vous les retrouvez, tatoués sur tout le corps en train de rendre une image qui n’est pas celle que nous connaissons de l’armée nationale du Mali, alors ça fait peur, ça intrigue et ça pousse à des questionnements ».

Des propos condamnés par la France, jugés comme  « faux, inacceptables et indécents », qui véhiculeraient de fausses accusations et ne feraient que renforcer le sentiment anti-France au Mali, déjà dénoncé lors de la conférence de Pau par Emmanuel Macron qui avait appelé ses homologues à lutter contre cela. Par ailleurs, le cabinet de la ministre française des Armées, a réagi en rappelant qu’il n’y a “quasiment plus de soldats français stationnés à Bamako” depuis août 2014. Ils appellent donc à lutter contre les fausses informations, les « fake news ».