Inculpés du Hirak et peine capitale: le démenti formel de la justice