Inde : 107 morts suite à des intempéries au nord du pays

intempéries

Pas moins de 107 personnes ont péri à cause des pluies torrentielles accompagnées de foudres qui ont frappé au cours des 48 dernières heures les deux Etats indiens de Bihar et de l’Uttar Pradesh (nord), selon un nouveau bilan des autorités locales.

La foudre a également tué plus une quinzaine de bovins dans le district de Khagaria et des dégâts matériels à grande échelle ont également été signalés dans divers districts, a ajouté la même source.

Des centaines de blessés à cause des intempéries mais aussi de la foudre, qui a frappé des dizaines d’agriculteurs dans les champs, ont été transférés aux différents hôpitaux de l’Etat pour recevoir les soins nécessaires, selon des médias locaux.

Le gouvernement de l’État de Bihar avait auparavant demandé aux autorités de prendre “des mesures de précaution appropriées” car les fortes précipitations pourraient entraîner “l’inondation des zones basses”.

Depuis le début du mois de juin, le Bihar a reçu des précipitations « excédentaires» de 182,1 mm par rapport aux précipitations normales entre le 1er et le 24 juin, soit environ 114,5 mm, a fait observer le Département météorologique indien (IMD) qui a lancé mercredi une alerte « orange » aux inondations pour les États du nord, dont la capitale New Delhi.


“Les conditions sont favorables à l’avancement de la mousson dans des parties de l’Uttar Pradesh, l’ouest de l’Himalaya, Haryana, Bihar, Chandigarh, Delhi, Pendjab et Rajasthan au cours des prochaines 48 heures avec de fortes à très fortes précipitations”, a averti l’IMD dans son bulletin quotidien.

Vitale pour alimenter les réserves d’eau dans un pays frappé par la sécheresse, la mousson qui dure régulièrement de juin à septembre, tue chaque année des centaines de personnes en Inde.