Inde : décès de 16 paramilitaires dans l’explosion d’une bombe

paramilitaires

Au moins 16 paramilitaires indiens ont été tués mercredi dans une attaque à la bombe, attribuée à des rebelles maoïstes, dans le district de Gadchiroli dans l’Etat de Maharashtra (ouest de l’Inde), a indiqué la police locale.

Des maoïstes ont attaqué une équipe de commandos qui voyageaient en véhicule privé pour inspecter le site d’une attaque antérieure. Au moins 16 hommes sont morts”, a relevé un responsable au quartier général de la police dans l’Etat du Maharashtra, précisant que “de nouvelles équipes ont été envoyées sur place pour les opérations de sauvetage et de combats“.

→ Lire aussi : Inde: Au moins 13 blessés dans le déraillement d’un train dans le nord

Le Premier ministre Narendra Modi a rapidement condamné l’attaque sur Twitter en assurant que ses auteurs “ne seront pas épargnés“.


L’Inde est en plein processus d’élections législatives, qui a débuté le 11 avril et se déroule jusqu’au 19 mai. Les attaques de rebelles maoïstes, actifs dans plusieurs Etats, connaissent fréquemment une recrudescence en période électorale.