Inde : Nouvelles manifestations contre la loi sur la citoyenneté avant la visite de Trump

citoyenneté

La police indienne a utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser de grandes foules dans la capitale indienne, New Delhi, dimanche, lors d’une manifestation contre la nouvelle loi sur la citoyenneté, ont déclaré les autorités indiennes.

Des centaines de personnes soutenant la nouvelle loi se sont heurtées à ceux qui s’y opposent, les deux groupes s’affrontant à coups de pierres dans la région de Maujpur, dans le nord-est de la ville, selon des images télévisées.

Il y avaient des personnes qui veulent gâcher la paix dans la région. Nous allons les identifier et prendre des mesures contre eux“, a déclaré à la presse un haut responsable de la police de Delhi, notant que “la situation est désormais sous contrôle“.

La manifestation intervient sur fond de la visite du président américain, Donald Trump qui entamera à partir de ce lundi une visite de deux jours en Inde où il devrait soulever la question de la liberté de religion dans le pays avec le Premier ministre indien, Narendra Modi.

La nouvelle loi sur la citoyenneté, qui facilite la naturalisation des migrants issus de trois pays voisins à l’exception de ceux de confession musulmane, a provoqué un mouvement de protestation sans précédent dans le pays, depuis l’arrivée au pouvoir de M. Modi en 2014.

Dimanche, une manifestation distincte a également été organisée dans la ville d’Aligarh (nord), où des manifestants ont lancé des pierres contre les forces de l’ordre, selon des responsables locaux.

Le président américain, accompagné de son épouse Melania Trump, devrait atterrir à Ahmedabad au Gujarat (ouest) à l’occasion de sa première visite en Inde où il assistera à l’événement «Namaste Trump» (Salut Trump) prévu au stade de cricket de Motera en présence du Premier ministre indien.

Après avoir conclu des accords commerciaux avec la Chine, le Canada et le Mexique, M. Trump voudrait conclure un accord similaire avec l’Inde pour ouvrir davantage de marchés pour les produits américains.

Au cours du mois dernier, les deux pays ont engagé d’intenses négociations pour aboutir à un mini-accord commercial, mais les responsables des deux pays affirment qu’il reste encore du chemin à parcourir avant la conclusion d’un tel accord.

Le gouvernement de Modi a demandé le rétablissement des concessions commerciales que M. Trump avait retirées en 2019 et un meilleur accès aux marchés américains pour les produits pharmaceutiques et agricoles indiens.