ban600
credit agricol

INDH: des acquis considérables, cap sur la consolidation

INDH: des acquis considérables, cap sur la consolidation

Plus de 13 ans après son lancement et à la veille d'une troisième phase voulue encore plus novatrice dans ses actions et plus centrée sur le capital humain dans ses finalités, l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) aura non seulement joué un rôle déterminant dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion, mais également et surtout contribué à l’amélioration des indices de développement humain du Maroc.

Pour l’INDH, qui présente un bilan de réalisations on ne peut plus exemplaire, il est question aujourd’hui de capitaliser sur les acquis engrangés durant plus d’une décennie, notamment dans les domaines de l’amélioration de l’accès aux infrastructures et équipements sociaux de base, la promotion de l’animation sociale, culturelle et sportive, le renforcement de l’inclusion socio-économique des populations cibles, ainsi que la promotion de l’approche genre et la consolidation de la gouvernance locale.

Lequel repositionnement se doit de répondre à un contexte de réforme du modèle de développement et de réévaluation des priorités en termes de gouvernance territoriale. C’est d’ailleurs dans cette optique qu’a été planifié le projet de loi de finances 2019 qui recèle, selon la note de cadrage du gouvernement, une forte connotation sociale et tend vers la réalisation de la croissance inclusive.

Dans le discours que Sa Majesté le Roi a adressé à la Nation à l'occasion du 19ème anniversaire de Son accession au Trône, le Souverain a appelé au lancement de la troisième phase de l’INDH "en consolidant ses acquis et en recentrant ses programmes sur le développement du capital humain, la promotion de la condition des générations montantes, l’appui aux catégories en situation difficile, et en lançant une nouvelle génération d’initiatives génératrices de revenus et d’emplois".

Chantier de règne qui illustre une volonté exprimée au plus haut niveau de l’Etat de réduire le taux de pauvreté, l’exclusion sociale et les disparités territoriales, l’INDH est ainsi à l’heure de l’innovation en faveur d’actions de nouvelle génération à même de contribuer significativement à l’effort national de création d’emplois, tout en plaçant l’élément humain au centre des politiques publiques.

 → Lire aussi : Taounate/INDH : des projets de près de 21 MDH lancés à Kariat Ba M’hamed

C’est dans ce sillage que la rentrée 2018 de l’INDH est placée sous le signe de l’accélération de la cadence de réalisation des projets lancés lors des deux premières phases, dont le bilan laisse voir des acquis considérables à la faveur d'un effort d’investissement colossal: plus de 44.000 projets, 17.000 actions, 9.400 activités génératrices de revenu, 42,8 milliards DH d'investissements et plus de 10 millions de bénéficiaires.

Le secteur de l’éducation et de la formation professionnelle s’y est taillé la part de lion avec 8.926 projets et 5.888 actions pour un nombre de bénéficiaires de près de 2,6 millions de personnes, suivi des secteurs de l’agriculture et d’adduction, distribution de l’eau potable et voirie.

L’éducation est effet un secteur prioritaire pour l’INDHn en témoignent les réalisations importantes accomplies, surtout en matière de diminution du taux de déperdition scolaire et d’amélioration des conditions de scolarisation des enfants issus de milieux défavorisés, particulièrement les filles rurales.

Dans ce cadre, 1.265 moyens de transport scolaire ont été mis à la disposition de 282.779 élèves, 1.618 établissements scolaires ont été construits ou aménagés, outre 1.356 Dar Talib (a), 1.405 crèches et garderies et 563 salles de classe.

Pour ce qui est des infrastructures de base, l’INDH s’est attelée à accompagner les politiques sectorielles en matière d’amélioration de l’offre des services et des infrastructures de base, en contribuant notamment à l’amélioration des dessertes en eau potable (5.084 projets), au désenclavement des populations rurales (4.639 projets) et à l’électrification et l’éclairage public (1.183 projets).

→ Lire aussi : Al Haouz: Plus de 4,8 MDH consacrés aux projets de l’INDH en 2018

Sur un autre registre, l’INDH a accordé un intérêt particulier à la promotion des activités génératrices de revenu (AGR) destinées à favoriser l’inclusion socioéconomique des personnes pauvres. Ils sont 9.359 AGR initiées dans ce sens pour un budget de 3,1 milliards de dirhams et 153.000 bénéficiaires.

La promotion des AGR, qui a intéressé surtout les secteurs de l’agriculture et de l’artisanat, a contribué à l’amélioration des revenus de la population cible, la création d’emplois, le renforcement de la dynamique associative et coopérative, l’intégration des populations démunies dans le tissu économique et la valorisation des produits de terroir.

D’autre part, l’INDH vient en aide depuis son lancement aux personnes en situation de vulnérabilité afin de leur offrir de nouvelles opportunités et préserver leur dignité. Parmi elles figurent en particulier les femmes qui ont bénéficié de 900 foyers, de 486 centres multidisciplinaires et de 233 centres pour femmes en situation difficile.

Le domaine de l’amélioration de l’accès aux services sanitaires a également été au centre de l'action de l’INDH qui a œuvré à améliorer l’accès des populations enclavées aux infrastructures de santé à travers l’acquisition de 1.050 ambulances et 124 unités médicales mobiles et l’acquisition du matériel médical pour les établissements de santé.

L’animation socioculturelle et sportive n’est pas en reste. L’INDH a réalisé depuis son lancement plusieurs projets (maisons de jeunes, espaces de sport, centres culturels, bibliothèques...) destinés à prévenir la délinquance juvénile et à encadrer les populations grâce à des actions favorisant l’épanouissement individuel et l’éducation civique.

Le constat est donc sans appel. L’INDH a eu le mérite d’amorcer une dynamique sociale inédite caractérisée par la diversité des projets, le ciblage des secteurs prioritaires avec un impact significatif sur les populations bénéficiaires. A présent, l’INDH ambitionne de franchir de nouveaux paliers et hisser les ambitions au niveau des défis liés surtout à la réduction du déficit social et à la réalisation de la justice sociale et territoriale. Et ce, dans le droit fil des Hautes orientations Royales relatives au renouvellement du modèle de développement national, dans l'objectif de consolider les réalisations, promouvoir le capital humain et lancer des initiatives de nouvelle génération en faveur des franges sociales en situation de précarité.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :