A LA UNERégions

INDH: Une implication dans tous les programmes de formation des jeunes et leur inclusion économique

L’initiative nationale pour le développement humain (INDH) finance plusieurs projets socio-économiques et de formation dans la province de Boujdour, ayant permis d’améliorer sensiblement les conditions de vie des jeunes et de faciliter leur inclusion économique.

Ainsi, d’importants projets ont vu le jour, grâce aux interventions de l’INDH, dans le domaine des infrastructures et de l’accès aux services sociaux, des activités génératrices de revenus et de la lutte contre la précarité et la marginalisation.

Concernant le soutien aux jeunes, 37 projets d’un coût total d’environ 18 millions de dirhams ont été en effet financés par l’INDH au titre de 2019-2020.

Ces projets s’inscrivent dans le cadre du programme d’accompagnement des personnes en situation de vulnérabilité, du programme d’appui pour le développement humain des générations futures, en plus du programme d’amélioration du revenu et d’inclusion économique des jeunes.

D’après la division de l’action sociale (DAS) de la province de Boujdour, l’INDH a contribué à hauteur de 13 MDH à la réalisation de ces projets, dans le cadre de partenariats avec des associations et coopératives, des services extérieurs, l’Agence du Sud et l’Agence de développement social (ADS), ainsi qu’avec les collectivités territoriales.

Dans le cadre du programme d’appui pour le développement humain des générations futures, le financement de 3 projets en 2019 s’est chiffré à 1,3 million de dirhams, dont plus de 623.000 dirhams assurés par l’INDH.

→ Lire aussi : INDH : un engagement constant en faveur de la jeunesse

Pour l’année 2020, il s’agit de 09 projets d’un coût total estimé à 9 MDH, dont une contribution de l’INDH de l’ordre de plus de 6 MDH.

En ce qui concerne le programme d’amélioration du revenu et d’inclusion économique des jeunes, 10 projets ont été financés en 2019 au profit des diplômés de l’Institut de technologie spécialisée, du projet de la plateforme des jeunes, outre le projet de l’économie sociale.

La réalisation de ces projets a nécessité la mobilisation d’une enveloppe budgétaire d’environ 4 millions de dirhams, dont une partie fournie par l’INDH (2,2 MDH).

Quant à l’année 2020, quelque 3,7 millions de dirhams ont été affectés pour améliorer les revenus et l’inclusion économique des jeunes.

S’agissant du programme d’accompagnement des personnes en situation de vulnérabilité, 12 projets ont été financés en 2019 pour un coût total d’environ 4,2 MDH, dont plus de 3 MDH assurés par l’INDH.

En 2020, 10 projets ont été financés pour un coût total de 2,1 millions de dirhams, dont la contribution de l’INDH s’est élevée à plus de 1,8 MDH.

Le Comité régional du développement humain avait adopté des plans d’action adaptés et ambitieux prévoyant l’achèvement de projets socio-économiques, principalement axés sur le renforcement des infrastructures, la réhabilitation et la création de centres sociaux et de santé, l’animation sociale, culturelle et sportive, en mettant l’accent sur les activités génératrices de revenus, ainsi que le renforcement, l’appui et la formation des compétences locales.

Pour l’année 2022, le comité provincial du développement humain (CRDH) à Boujdour a validé une contribution de l’INDH de l’ordre de 2,41 millions de dhs destinés à la mise en œuvre des projets relatifs au 2ème programme de l’INDH qui concerne l’accompagnement des personnes en situation de précarité.

Ces projets concernent en particulier la mise à niveau et l’équipement des espaces socio-économiques au club féminin Lalla Meriem pour un budget de 400.000 dhs, le renforcement des capacités des associations chargées de la gestion des centres sociaux pour 200.000 dhs et le soutien au centre hémodialyse (290.000 dhs).

Le CPDH a également approuvé une contribution de l’INDH de l’ordre de 3,8 millions de dhs pour le financement des projets d’amélioration du revenu et inclusion économique des jeunes.

Ces projets portent notamment sur le financement du programme de l’économie sociale et solidaire pour une enveloppe de 1,5 million de dhs, le soutien à l’entreprenariat (1,54 million de dhs), l’accompagnement des jeunes à la recherche d’un emploi (380.000 dhs) et le soutien à la gestion de la plateforme des jeunes pour un budget de 380.000 dhs.

Concernant le 4ème programme de l’INDH portant sur l’impulsion du développement humain des générations montantes, l’apport de l’INDH s’élève à 4,835 millions de dhs.

Ce financement servira entre autres à la création d’un centre d’épanouissement et d’animation pédagogique pour 1,93 million de dhs, le soutien à l’initiative royale  » Un million de cartables » pour 760.000 dhs et la création d’une unité d’enseignement préscolaire (720.000 dh).

Ces projets sont de nature à améliorer l’accès de la population aux infrastructures et services sociaux de base et à contribuer à la lutte contre la précarité et à la promotion des activités socio-économiques et génératrices de revenus.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page