Indonésie: Près de 400 morts et 500 blessés dans les séismes et tsunami des Célèbes

l'île indonésienne des Célèbes

Le bilan des deux séismes et du tsunami qui ont secoué fortement vendredi l’île indonésienne des Célèbes a bondi de façon spectaculaire samedi, en s’élevant à près de 400 morts et plus de 500 blessés, selon l’Agence indonésienne de prévention des catastrophes.

Quand la menace du tsunami s’est présentée hier, les gens vaquaient encore sur la plage, ils ne se sont pas enfuis tout de suite et sont devenus des victimes“, a expliqué Sutopo Purwo Nugroho, porte-parole de l’agence de prévention des catastrophes (BNPB), lors d’un point de presse tenu samedi à Jakarta.

Il a, à cet effet, précisé que, selon un bilan actualisé mais toujours provisoire, que 384 personnes ont péri dans ces catastrophes naturelles, en plus de 540 blessés et 29 portés disparus.

La ville côtière, où des vagues de trois mètres ont déferlé après une secousse de magnitude 7,5 vendredi, a été également secouée samedi par de puissantes répliques.

Diffusées par des chaînes de télévision locales, des enregistrements vidéo montrent les vagues s’engouffrant dans les bâtiments du littoral, ravageant les maisons et dispersant des conteneurs.


→ Lire aussi : Indonésie: Le bilan du séisme de Lombok pourrait grimper à 381 morts

Un certain nombre de petits restaurants près du centre commercial “Palu Grand Mall“, ont été endommagés par de géantes vagues, qui ont également impacté la mosquée Baiturrahman située dans la même zone, selon des enregistrements vidéo qui circulaient sur le net depuis vendredi soir en Indonésie.

Les sinistres survenus vendredi ont provoqué une panne d’électricité qui empêche les communications et complique la coordination des secours.

Les dégâts matériels sont colossaux, selon Sutopo Purwo Nugroho, qui précise que plusieurs milliers d’habitations, ainsi que des hôpitaux, des centres commerciaux et des hôtels se sont effondrés, en plus d’un pont qui a été emporté.


Le BNPB est sans nouvelles de Donggala, localité la plus proche de l’épicentre du séisme, situé à 27 km de Palu.

La ville côtière Palu a été déjà secouée par des tsunamis en 1927 et en 1968.