Indonésie: Reprise de l’activité dans la plus grande mine aurifère au monde après plusieurs jours de grève

Grasberg_mine

 Les travailleurs de la plus grande mine d’or au monde située en Indonésie ont repris le travail après plusieurs jours de grève, a annoncé samedi l’entreprise Freeport, qui exploite le site de Grasberg en Papouasie (est).

Le barrage routier qui empêchait l’accès au site a été levé après de longues négociations avec le personnel, a indiqué le porte-parole de l’entreprise américaine, Riza Pratama.

Les employés ont obtenu le rétablissement des liaisons par bus entre la mine et la ville de Timika, à 50 kilomètres qui avaient été suspendues par Freeport pour lutter contre la propagation du Covid-19. Certains d’entre eux n’ayant pas pu quitter le site difficile d’accès depuis six mois.

En réaction à la suppression de la desserte plus de 1.000 employés avaient bloqué lundi l’accès à la mine, d’où est également extrait du cuivre.

Plusieurs bus transportant du personnel en congé exceptionnel ont quitté dans la soirée de vendredi la mine de Grasberg, a affirmé Kerry Yarangga, le porte-parole de l’entreprise dans la région.


Les liaisons sont soumises à de stricts protocoles sanitaires, dont un dépistage au Covid-19, a-t-il précisé.

Située à l’extrême est de l’archipel indonésien, la Papouasie est une région pauvre et enclavée, couverte de forêts tropicales, de jungles et de montagnes, mais très riche en ressources naturelles.