Indonésie: Un drone sous-marin illégal découvert par un pêcheur

Un drone sous-marin illégal a été découvert par un pêcheur indonésien sur une route maritime stratégique allant de la mer de Chine méridionale à l’Australie.

Retrouvé près de l’île de Selayar dans le sud de Sulawesi, l’engin sous-marin sans pilote (UUV) a été remis à la police, puis transféré à l’armée indonésienne.

Selon des sources militaires, le drone semble être un UUV chinois Sea Wing (ou Haiyi) qui a été développé par l’institut d’automatisation Shenyang de l’Académie chinoise des sciences.

Ce drone est publiquement décrit comme collectant des données, notamment la température de l’eau de mer, la salinité, la turbidité et les niveaux d’oxygène, précise-t-on de même source, ajoutant que les informations sur les courants et la direction du mouvement sont transmises en temps réel.


Un analyste indonésien de la sécurité, Muhammad Fauzan, a déclaré que le drone cartographiait très probablement les futures routes sous-marines, étant donné qu’il a été trouvé loin des eaux chinoises et sur une route maritime importante entre la Chine et la ville la plus au nord de l’Australie, Darwin.

Il a, de même, précisé qu’il y avait des questions importantes quant à savoir si le drone était utilisé pour la collecte de renseignements ou pour des levés illégaux.

En 2019, la Chine a mené des études océaniques au nord de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, où les États-Unis et l’Australie exploitent une base navale conjointe sur l’île de Manus, et en mars de cette année près de l’île Christmas, un territoire australien au nord-ouest du continent.

Avec MAP