Industrie 4.0: L’Allemagne partage son expertise avec les entreprises marocaines

Industrie 4.0

Les experts allemands et marocains ont échangé, mercredi lors d’une conférence hybride et interactive, à propos des “meilleures pratiques de partenariats maroco-allemands” en matière d’industrie 4.0 et des actions concrètes que peuvent adopter les entreprises marocaines dans ce secteur.

Tenue par la Chambre Allemande de Commerce et d’Industrie au Maroc en coopération avec la GIZ (Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit) sur la thématique “Industry 4.0 Made in Germany” au Maroc, cette conférence semi-digitale a été l’occasion pour souligner que l’industrie 4.0 gagne en considération dans le Royaume, notamment dans le cadre de la stratégie de diversification et d’industrialisation de l’économie nationale. Néanmoins, les entreprises marocaines rencontrent des difficultés face à cette thématique. D’où l’importance du savoir-faire des sociétés allemandes en matière d’Industrie 4.0 qui contribue à appuyer le développement et la mise en œuvre de ce concept au Maroc.

En effet, l’Allemagne, considérée comme une pionnière de cette industrie, a introduit de nombreux produits et services 4.0 au Maroc dans le cadre de partenariats maroco-allemands. S’inscrivant dans le cadre de l’Initiative spéciale formation et emploi (Invest for Jobs) et d’une coopération bilatérale visant à améliorer la compétitivité de l’économie marocaine à l’échelle internationale, cette conférence s’est focalisée sur trois grands axes liés à l’industrie 4.0 à savoir “l’agroalimentaire”, “l’automobile” et “l’énergie” et ce, avec la contribution de plusieurs entreprises et fédérations, notamment SEW Eurodrive, Siemens, la Fédération nationale de l’agroalimentaire (FENAGRI), ALTEN, BMW, Pepperl & Fuchs, l’Association marocaine pour l’industrie et le commerce de l’automobile (AMICA), BASF, Dachser, Phoenix Contact et l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN).

( Avec MAP )