A LA UNEMaroc

Industrie nucléaire: Le Maroc et la Hongrie renforcent leur coopération en matière de formation

Le Maroc et la Hongrie ont convenu de renforcer leur coopération en matière d’éducation et de formation sur les utilisations pacifiques de l’énergie nucléaire.

Un mémorandum d’entente a été signé, dans ce sens, vendredi à Rabat, entre le ministère de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement et le ministère hongrois de l’Innovation et de la Technologie. Il vise l’établissement d’une coopération à long terme entre les deux parties qui s’engagent à travailler en étroite collaboration pour mettre en place de programmes en matière de formation et d’éducation, notamment dans les domaines du développement de la recherche fondamentale et appliquée, des sciences et technologies nucléaires et de la réglementation sur les utilisations pacifiques de l’énergie nucléaire.

Les deux parties s’engagent, en vertu de cet accord, à développer la capacité industrielle locale, à travers la coopération commerciale entre les fournisseurs des deux pays de biens et services et l’élaboration de programmes d’échanges d’étudiants, professeurs et doctorants entre les universités marocaines et hongroises avec la participation d’instituts de recherche.

→ Lire aussi : La Hongrie publie officiellement une Déclaration Conjointe avec le Maroc où elle soutient le plan d’autonomie au Sahara marocain

Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, l’ambassadeur de Hongrie au Maroc, Miklós Tromler, s’est félicité de la signature de cet accord entre deux pays membres de l’Agence internationale de l’énergie atomique, lequel accord se focalisera sur l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire, mais aussi la non-prolifération des armes nucléaires.

Ce mémorandum, qui s’inscrit dans le cadre d’une coopération bilatérale de longue date, vise la formation des professionnels du secteur et l’échange des bonnes pratiques et des informations entre universités, chercheurs, instituts et centres de recherche, notamment en matière de gestion des crises, tout en mettant l’accent sur l’aspect pacifique de l’énergie nucléaire, a-t-il expliqué.

Il concerne aussi « le développement de technologies nucléaires et radiologiques et l’élaboration de recherches conjointes pour promouvoir cette belle coopération entre les deux pays », a-t-il ajouté. Par ailleurs, l’ambassadeur a indiqué que les relations politiques et économiques entre le Maroc et la Hongrie ont toujours été « bonnes » à la faveur de plusieurs visites de haut niveau effectuées de part et d’autre. Au Maroc, les techniques nucléaires sont utilisées dans plusieurs secteurs, notamment la santé, l’industrie, l’enseignement et la recherche, l’agriculture et l’énergie, entre autres. De plus, la première installation nucléaire du Royaume a vu le jour à travers le réacteur nucléaire de recherche et les laboratoires associés, réalisée par le Centre national de l’énergie, des sciences et des techniques nucléaires et basée au Centre d’études nucléaires de la Maâmora.

La mise à niveau du cadre législatif a été opérée à travers la promulgation de la loi 142.12 relative à la sûreté et à la sécurité nucléaires et radiologiques et à la création de l’Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques, ainsi que de la loi 12.02 concernant la responsabilité civile en cas de dommages nucléaires.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page