Industrie spatiale russe: Des employés soupçonnés d’espionnage

Industrie spatiale

Une perquisition a été menée dans le principal institut de recherche de l’industrie spatiale russe où une dizaine d’employés sont soupçonnés de “haute trahison” et de coopération avec les services secrets occidentaux, a affirmé vendredi le journal russe Kommersant.

Citant des sources au sein des services russes de sécurité (FSB), TsNIImach, qui fait partie de l’Agence spatiale russe “Roskosmos“, a indiqué à Kommersant que “ce matin, le FSB a perquisitionné dans les bureaux des employés de l’Institut central de recherche scientifique sur les constructions mécaniques“. Selon le journal, ces fonctionnaires sont également suspectés d’avoir “transmis sciemment aux services secrets étrangers des informations classées secrètes sur les projets hypersoniques russes“.

→ Lire aussi : Affaire Skripal: La police britannique aurait identifié les suspects

La perquisition a été confirmée par le porte-parole de Roskosmos, Vladimir Oustimenko, qui n’a pas fourni de détails supplémentaires.  Toujours dans la capitale russe, le bureau du directeur du centre analytique auprès de la Corporation unifiée de fusées et de l’espace (ORKK), Dmitri Païsson, a été également perquisitionné, a précisé Oustimenko.

Une source proche de l’enquête du FSB a affirmé au quotidien qu'”il a été établi que la fuite (d’informations secrètes, ndlr) provient d’employés du TsNIImach en contact étroit avec Païsson.