Le Maroc prend part à la 7è édition du Forum Postal Africain

La septième édition du Forum Postal Africain (FPA-2016), un rendez-vous des professionnels et experts du secteur de la poste en Afrique francophone, a démarré ses travaux jeudi à Abidjan avec la participation d’une vingtaine de pays, dont le Maroc.

Le Maroc est représenté à cet événement, de deux jours, par une importante délégation conduite par le directeur général de Poste Maroc, Amine Benjelloun Touimi, et composée de cadres de cette institution, d’opérateurs et acteurs du secteurs, ainsi que des développeurs de solutions numérique, en présence de l’ambassadeur du Royaume en Côte d’Ivoire, M. Abdelmalek Kettani.

Placé sous le thème ‘’entre gouvernance numérique et service au citoyen’’, cet événement est initié par le groupe marocain ‘’i-conférences’’ en partenariat notamment avec Poste Maroc et l’Agence Nationale du Service Universel des Télécommunications-TIC (ANSUT- Côte d’Ivoire).

S’exprimant à l’ouverture de cette rencontre, le président directeur général du groupe Gemadec-Maroc, Touhami Rabii, a indiqué que ‘’la Poste n’a d’autre choix que de se moderniser ou disparaitre’’, notant que la poste peut s’adapter aux mutations que nécessite le secteur tout en conservant son rôle traditionnel.


Cette transformation numérique peut se faire naturellement, à condition que la Poste décide, en toute conscience, de prendre ce virage, en procédant aux investissements nécessaires, a-t-il expliqué, notant que la Poste doit mettre en place les infrastructures nécessaires pour devenir l’autorité de confiance numérique nationale.

Ces infrastructures, explique, M. Touhami, vont permettre, entre autres à la Poste de passer au stade d’envoi de courriers sécurisés à ses clients, voire de proposer des boites postales électroniques sécurisées.

Livrant son message aux participants via vidéo- conférence, Pascal-Thierry Clivaz, vice- Directeur général de l’Union Postale Universelle (UPU), a loué le rôle de taille que joue Poste Maroc au sein de cette institution, avant de souligner que ce Forum est un “rendez-vous incontournable’’ pour l’UPU mais aussi pour le secteur postal du Continent et l’une des plateformes majeure de discussion des acteurs postaux de l’Afrique et du monde.

Il a, en outre, insisté sur la nécessité pour la Poste de parvenir à ‘’une transformation radicale’’, au regard des nouveaux moyens de communication, laissant savoir que l’essor du commerce électronique représente une opportunité dans la transformation de la poste.


M. Clivaz a réitéré l’engagement de l’UPU à accompagner les postes africaines dans leur processus de transformation, partant du constat que ‘’les postes peuvent apporter une réponse à l’inclusion financière électronique’’.

Le directeur du Cabinet du ministre ivoirien de la poste et de l’économie numérique, André Apété a passé en revue la stratégie de son pays dans le processus de transformation de la Poste, dans le but de faire de ce service un instrument incontournable dans la communication électronique, et en faire une Poste active dans l’inclusion financière.

Ce forum qui connait la participation de quelque 200 experts, responsables et professionnels du secteur de la Poste, se veut une plateforme B2B incontournable de Networking, et une opportunité de découvrir comment les services au citoyen peuvent booster l’activité postale.

Il s’agit aussi d’échanger autour des modèles factuels sur la poste et la gouvernance numérique, et de voir quelle structuration des infrastructures numériques et technologiques pour accompagner la nouvelle dynamique postale.


Ainsi, les débats lors de ce conclave graviteront autour de trois thématiques centrales axées sur la vision qui permettra aux postes africaines de devenir des structures orientées ‘’business’’, sur le rôle que peuvent jouer les postes dans le développement de la gouvernance électronique et du lien entre l’administration et le citoyen, ainsi que sur les plateformes technologiques et logistiques qui leur permettront d’atteindre ces objectifs.