Installation du nouveau gouverneur de la province d’El Haouz

El Haouz

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch a présidé, lundi, la cérémonie d’installation de M. Rachid Benchikhi que SM le Roi Mohammed VI a nommé gouverneur de la province d’El Haouz.

Après lecteur du Dahir de nomination, M. Akhannouch a indiqué que cette nomination Royale est susceptible de favoriser le renouvellement de la gouvernance territoriale dans cette province, à même de permettre la mise en œuvre effective et saine de la stratégie et de la politique du Royaume afin d’atteindre un objectif suprême, à savoir le développement global et inclusif et l’amélioration des indicateurs sociaux et des conditions de vie des citoyens.

Le ministre a indiqué que la charte de la déconcentration administrative, dont la mise en œuvre représente l’un des principaux enjeux actuels, a consacré le rôle constitutionnel du gouverneur en l’érigeant en tant qu’acteur central dans la coordination des interventions des services déconcentrés et en lui conférant la responsabilité de veiller au bon fonctionnement des différentes administrations locales et d’assurer la convergence de leurs programmes et de leurs interventions en vue de tirer vers le haut l’efficience des services qu’elles sont censées offrir à la population locale.

Et de poursuivre que l’enjeu de l’élaboration du nouveau modèle de développement est devenu l’un des défis majeurs auxquels fait face l’administration marocaine aussi bien sur le plan central qu’au niveau territorial, ce qui, a-t-il insisté, exige de tout un chacun une forte mobilisation pour assurer la réussite de ce chantier afin de résorber les inégalités territoriales et réduire les disparités.

→ Lire aussi : SM le Roi reçoit les nouveaux walis et gouverneurs au niveau des administrations territoriale et centrale


Dans ce sens, M. Akhannouch a rappelé la teneur du Discours Royal du 29 juillet 2018 à l’occasion du 19ème anniversaire de la glorieuse Fête du Trône, qui a constitué une feuille de route claire pour la mise en place d’un modèle de développement ayant pour fondement la promotion des différents indicateurs permettant d’améliorer les conditions de vie des citoyens dans les différentes régions et ce, dans le cadre de la mise en œuvre des principes de la justice sociale et spatiale.

Pour la mise en œuvre de ce choix, a précisé le ministre, il faut une mobilisation collective pour la promotion des conditions sociales tout en favorisant une structuration globale et profonde des programmes et politiques nationaux en matière d’appui et de protection sociale, à travers le lancement de la 3ème phase de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) et la réorientation de ses programmes pour la promotion du capital humain et la mise sur pied d’une nouvelle génération d’initiatives génératrices de revenus et d’emplois, la stimulation de l’investissement, la création d’opportunités d’emploi productif et garant de la dignité, l’encouragement des jeunes à la création d’entreprises et le soutien de toutes les formes de l’auto-emploi.

Il a, par ailleurs, affirmé que la province d’El Haouz, eu égard à sa nature rurale et à ses énormes potentialités économiques et humaines, a besoin de réaliser un saut qualitatif en matière d’investissements, de soutien au secteur de production et de réalisation des programmes de développement socio-économique, notamment dans les domaines inhérents à l’agriculture et au développement du monde rural et des zones de montagne.

Pour atteindre ces objectifs, a souligné le ministre, il est nécessaire de développer le secteur agricole et d’exploiter toutes les occasions offertes par la stratégie nationale en la matière en vue de faire de ce secteur un véritable pourvoyeur des opportunités d’emploi productif et durable et, partant, d’améliorer les conditions de vie en milieu rural.


La cérémonie d’installation s’est déroulée en présence notamment d’un représentant du ministère de l’Intérieur, du Wali de la région de Marrakech-Safi, gouverneur de la préfecture de Marrakech, Karim Kassi-Lahlou, du président du conseil provincial d’El Haouz, des représentants des services sécuritaires, des agents d’autorités, de chefs des services extérieurs, d’élus locaux et d’acteurs de la société civile locale.