AccueilA LA UNEInstallation du nouveau Wali de la région de Drâa-Tafilalet
Wali

Installation du nouveau Wali de la région de Drâa-Tafilalet

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit et le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb, ont présidé, mercredi à Errachidia, la cérémonie d’installation de M. Yahdih Bouchaab que SM le Roi Mohammed VI a nommé nouveau Wali de la région de Drâa-Tafilalet, gouverneur de la province d’Errachidia.

Dans une allocution prononcée à cette occasion, M. Laftit a rappelé l’enjeu que relève aujourd’hui le Royaume, et qui vise à placer le citoyen au centre de toutes les politiques publiques et les visions du développement local, à travers une approche claire fondée sur les principes de l’organisation rigoureuse, les règles de la gestion rationnelle et les bases de la bonne gouvernance, dans un cadre empreint de dévouement et de sérieux dans l’action en tant que moyen pour satisfaire les différents besoins pressants et croissants des citoyens dans tous les domaines économique, social et culturel, ajoutant que cette question a bénéficié de la Haute sollicitude Royale depuis l’accession de SM le Roi Mohammed VI au Trône de Ses glorieux ancêtres, et à différentes occasions.

Dans ce cadre, le ministre a mis en exergue le rôle central qui incombe à l’Administration territoriale, et à sa tête le Wali de la région, au sein du système administratif, affirmant que ce rôle prend aujourd’hui un nouveau tournant, eu égard aux évolutions accélérées des besoins et aux attentes instantanées et pressantes du citoyen dans les domaines ayant trait à son vécu quotidien, ce qui ne pourra aboutir qu’à travers la distinction des agents d’autorité et leur capacité à prospecter ces besoins et le recours à l’approche proactive pour les satisfaire.

M. Laftit a relevé que l’ampleur des défis et des attentes posés exige du nouveau Wali de poursuivre les efforts en vue de mettre en œuvre tous les programmes de développement spécifiques à cette région, et de prendre connaissance avec précision des besoins instantanés et futurs de la population pour l’élaboration de nouveaux programmes qui peuvent être adoptés au cours des prochaines étapes, tout en insistant sur la nécessité de garder à l’esprit que le rôle de l’Administration territoriale transcende la logique conventionnelle liée à la gestion strictement administrative pour englober sa contribution agissante à la réunion des conditions d’un climat propice à l’investissement et ce, aussi bien par souci de veiller à offrir la confiance à tous, y compris aux investisseurs, que du point de vue relatif à son accompagnement de l’action des collectivités territoriales en tant que pilier au sein du système de développement.

Dans ce sens, le ministre a insisté sur l’impératif de l’intensification de la coordination permanente avec les collectivités territoriales élues dans le cadre d’une approche participative, loin de tout calcul étriqué ou des considérations politiques, quelle que soit leur nature, affirmant que le Royaume dispose des outils juridiques et institutionnels suffisants pour relever le défi de la réussite du chantier de la régionalisation avancée, dont la bonne mise en œuvre demeure tributaire de l’exploitation optimale des potentialités importantes dont regorge cette région et qui restent encore sous-exploitées.

→ Lire aussi : SM le Roi reçoit les nouveaux walis et gouverneurs au niveau des administrations territoriale et centrale

A ce propos, M. Laftit a indiqué que la région de Drâa-Tafilalet est habilitée à être la locomotive de l’économie énergétique du Royaume, à la faveur de la politique sage de SM le Roi Mohammed VI qui a doté la région d’une stratégie nationale renfermant une série de projets ambitieux qui auront, sans nul doute, un impact positif sur l’économie du Royaume et sur la réalisation du décollage économique dans la région, à la lumière des autres orientations stratégiques qu’elle connaît, notamment sur les plans touristique et agricole.

D’où, a poursuivi le ministre, l’impératif de renforcer l’approche participative entre l’Etat, les collectivités territoriales et le secteur privé, tout en appelant, à cet effet, le nouveau Wali à s’enquérir sur le terrain de la bonne réalisation des meilleurs choix et des chantiers de développement, des programmes du gouvernement et des plans des instances élues, et à assumer le rôle de moteur, de catalyseur et d’accompagnateur du développement aussi bien dans le cadre des attributions des autorités territoriales qu’à travers la coordination et l’interaction avec les services extérieurs de l’Etat et les secteurs public et privé, tout en réaffirmant, et ce en gardant à l’esprit les Hautes Orientations Royales, le caractère prioritaire, qui ne doit faire l’objet d’aucun report, de la question des jeunes.

Le ministre a, en outre, souligné que la réalisation d’un développement équilibré et équitable est tributaire des efforts déployés par l’ensemble des acteurs de la région pour être à l’écoute du citoyen, l’orienter et répondre à ses besoins, expliquant que l’expérience a démontré que l’absence d’écoute, l’insouciance vis-à-vis des intérêts des citoyens et le manque d’interaction avec leurs préoccupations, quelle que soit leur nature, sont autant de causes qui alimentent la grogne sociale.

Il a, dans ce même sillage, insisté sur la nécessité d’oeuvrer en permanence et sans relâche pour communiquer avec le citoyen, être à sa disposition à tout moment, et prendre l’initiative et les différentes mesures proactives pour répondre aux problèmes sociaux.

M. Laftit a, d’autre part, relevé que la mission de préserver l’ordre public et de veiller à garantir la sûreté et la sécurité des citoyens et de leurs biens demeure au coeur des priorités du Wali de la région, eu égard notamment à l’environnement international et régional marqué par des menaces terroristes persistantes, ce qui requiert l’intensification des efforts et la hausse du niveau de vigilance aussi bien pour faire face aux défis terroristes que pour combattre les différentes formes de crimes menaçant l’ordre public.

Il a, dans ce sens, mis l’accent sur la grande confiance à relever les défis posés, vu le niveau sécuritaire dont jouissent toutes les régions du Maroc, y compris la région de Drâa-Tafilalet, grâce à la forte et constante mobilisation des différents services sécuritaires et territoriaux pour la lutte contre toutes les formes de criminalité.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :