Interception de 192 migrants clandestins dans les eaux territoriales mauritaniennes

migrants
migrants

Les garde-côtes mauritaniens ont indiqué avoir intercepté, vendredi, un bateau dans les eaux territoriales nationales avec à bord 192 migrants clandestins, dont des enfants et des femmes.

Dans une déclaration à la presse, le commandant des opérations de surveillance de la côte, Ahmed Ould Moulaye, a précisé qu’une patrouille de garde-côtes a appréhendé une pirogue en haute mer en face de l’arrondissement administratif de Nouamghar, après avoir obtenu des informations faisant état de leur entrée dans les eaux mauritaniennes.

Le Commandant a ajouté que 11 femmes et deux enfants figurent parmi ces migrants, qui se dirigeaient vers l’Europe.

→ Lire aussi : Rapatriement de 140 migrants clandestins de la Libye vers leurs pays d’origine

Les mesures nécessaires ont été prises pour faire face à de telles situations, a-t-il dit, notant que les migrants ont été pris en charge et ont fait l’objet de visites médicales pour s’assurer de leur état de santé en particulier les plus sensibles d’entre eux à savoir les enfants et les femmes.

La même source a expliqué que l’embarcation en question a quitté, lundi matin, Banjul et coordonnait avec l’embarcation qui a fait naufrage mercredi à 25 kilomètres de Nouadhibou.

Pour rappel, les forces armées et de sécurité mauritaniennes ont repêché, mercredi soir, les corps de 63 migrants irréguliers et réussi à en sauver des dizaines d’autres, après le naufrage d’une embarcation de fortune au large de Guelb Ejmel, à 25 km de Nouadhibou.

En septembre dernier, les forces de sécurité mauritaniennes à Nouadhibou ont déjoué une tentative de plus de 100 candidats à l’immigration illégale vers l’Europe via les côtes mauritaniennes.