A LA UNEEconomie

Investissement: la Banque mondiale et la BAD disposés à accompagner le Maroc

Le ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des politiques publiques, Mohcine Jazouli, a assuré, vendredi à Rabat, que la Banque mondiale (BM) et la Banque africaine de développement (BAD) sont disposées à poursuivre leur accompagnement du Maroc dans son développement, que ça soit au niveau de l’investissement public ou privé.

S’exprimant lors d’une rencontre avec le vice-président pour la région MENA (Middle East and North Africa – Moyen-Orient et Afrique du Nord) à la BM, Ferid Belhaj, et le Directeur général régional pour l’Afrique du nord à la BAD, Mohamed El Azizi, le ministre a indiqué que ces principaux bailleurs de fonds partenaires du Maroc sont venus rappeler le soutien à la politique et la vision de SM le Roi Mohammed VI, particulièrement en matière du nouveau modèle de développement (NMD) et du programme gouvernemental, lesquels insistent sur la nécessité de l’investissement productif et créateurs d’emploi.

Ces séances de travail ont été aussi l’occasion pour le ministre de rappeler les principales orientations du cadre général de développement du Maroc, à savoir les Hautes orientations Royales, le NMD, le programme gouvernemental et le projet de loi de finances (PLF) au titre de l’exercice 2022.

M. Jazouli a, en outre, insisté sur l’importance accordée à l’investissement par SM le Roi, notamment lors de son discours du 8 octobre à l’occasion de l’ouverture du parlement, rappelant que l’État doit accompagner et soutenir le secteur privé pour qu’il investisse plus et mieux.

→ Lire aussi : Maroc/BAD: un prêt de plus de 114 M€ pour soutenir l’agriculture

Il a également mis en avant les potentialités et les défis de l’investissement au Maroc, notamment la nécessité de renforcer l’investissement privé, et l’importance d’orienter l’investissement vers les secteurs créateurs d’emploi et de valeur ajoutée.

Pour ce faire, M. Jazouli a échangé avec les représentants des deux banques multilatérales de développement autour des pistes de collaboration potentielles en matière d’accompagnement aussi bien financier que technique pour améliorer le climat des affaires, dynamiser l’investissement dans le Royaume et faire converger les politiques publiques. Pour sa part, M. Ferid Belhaj a souligné que la rencontre avec le ministre a été l’occasion pour échanger au sujet de la collaboration de la Banque mondiale et le Maroc, notamment au niveau de l’attractivité des investissements, surtout dans le secteur privé.

« Nous sommes disposés à coopérer avec le Maroc », a-t-il ajouté, espérant que le nouveau gouvernement réalisera un niveau de croissance qui soit à la hauteur des citoyens marocains.

De son côté, le représentant de la Banque africaine de développement (BAD) au Maroc, Achraf Tarsim, a fait savoir que l’échange avec le ministre était intéressant pour savoir la vision du nouveau gouvernement, mettre en œuvre le NMD et accélérer la croissance durable et résiliente.

Cette réunion a aussi été l’occasion de réaffirmer l’engagement de la BAD pour soutenir le nouveau gouvernement dans la mise en œuvre de sa politique, a-t-il relevé. M. Tarsim a également rappelé que la BAD est active au Maroc depuis les années 70, avec plus de 12 milliards d’euros d’investissements.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page