Investiture du Parti républicain: Trump envisage de prononcer son discours depuis la Maison Blanche

Trump

Le président américain Donald Trump a déclaré mercredi qu’il envisage de prononcer depuis la Maison-Blanche son discours pour accepter sa nomination en tant que candidat républicain à l’élection présidentiel du 3 novembre.

“Nous y pensons. Ce serait plus facile du point de vue de la sécurité”, a-t-il déclaré lors d’une interview sur la chaîne Fox news. “Nous envisageons de le faire depuis la Maison Blanche car il n’y a pas de mouvement. C’est facile, et je pense que c’est un cadre magnifique et nous y pensons. C’est certainement l’une des alternatives. C’est l’alternative la plus simple, je pense que c’est une belle alternative”, a enchaîné M. Trump qui est en course pour un second mandat face au candidat démocrate, l’ancien vice-président Joe Biden.

Invoquant les risques liés à la pandémie du Covid-19, Donald Trump avait abandonné son projet initial de tenir la totalité de la convention du Parti républicain à Charlotte, en Caroline du Nord et plus tard à Jacksonville, en Floride, craignant le risque de propagation du virus en cas de grands rassemblements. Pour un président en exercice, un éventuel discours à la Maison Blanche pour accepter la nomination du parti aux élections rompt néanmoins avec la tradition de séparation des activités officielles de celles d’ordre politique partisanes, relèvent des média américains.

Selon CNN, une loi fédérale, connue sous le nom de Hatch Act, interdit généralement l’utilisation des biens du gouvernement et ses employés à des fins politiques, à quelques exceptions près. Le président et le vice-président sont exemptés, mais certains anciens responsables ont cherché à limiter l’activité politique à la Maison Blanche.

Plusieurs centaines de délégués républicains sont attendus du 24 au 27 août à Charlotte pour une convention nationale réduite en vue d’officialiser l’investiture de M. Trump pour briguer un deuxième mandat.