ban600

Istanbul: Session de formation au profit des jeunes diplomates des pays de l’OCI

Istanbul: Session de formation au profit des jeunes diplomates des pays de l’OCI

Le Centre de recherches statistiques, économiques et sociales et de formation pour les pays islamiques (SESRIC) organise à Istanbul (Turquie) une deuxième session de formation au profit des jeunes diplomates des pays membres de l’Organisation de coopération islamique (OCI), dont le Maroc.

Le Royaume est représenté à cette session par Lamiae Bennani, chef de division du Partenariat et de la planification à l'Académie marocaine des études diplomatiques relevant du ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale.

Cette formation de quatre jours vise à renforcer les capacités et les compétences des jeunes diplomates en termes de négociations multilatérales, la rédaction de résolutions et la coopération multilatérale dans plusieurs secteurs.

Elle tend également à contribuer à une prise de conscience collective vis-à-vis du rôle et des objectifs de l'organisation pour permettre aux bénéficiaires de participer plus efficacement aux diverses activités de l’OCI et de ses organes qui visent à relever les défis politiques, économiques, sociaux et de sécurité auxquels le monde musulman et la communauté internationale sont confrontés.

→ Lire aussi : Le Maroc favorable au système d’échange de préférences commerciales entre les pays de l’OCI

Ce programme s'inscrit dans le cadre de la volonté du SESRIC de développer et de promouvoir les relations solides entre les acteurs de la diplomatie notamment les ministères des Affaires étrangères des pays de l'OCI.

S’exprimant à la séance d'ouverture, le directeur général du SESRIC, Musa Kulaklikaya, a souligné que cette formation permettra de sensibiliser les jeunes diplomates aux problèmes auxquels fait face le monde islamique et aussi de renforcer la prise de conscience sur les défis politiques, économiques, sociaux et de sécurité auxquels les diplomates sont confrontés.

Kulaklikaya a également affirmé que cette session offre l’opportunité aux jeunes diplomates pour renforcer leurs compétences et mieux s’informer des structures de l’OCI et de ses méthodes de coopération.

La première phase de ce programme a été lancée en novembre 2017 et a impliqué 35 jeunes diplomates des ministères des Affaires étrangères des pays de l'OCI.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :