Japon: Décès du médecin à l’origine de la découverte de la “maladie de Kawasaki”

Kawasaki

Le pédiatre japonais qui a découvert la “maladie de Kawasaki”, Tomisaku Kawasaki, est décédé à l’âge de 95 ans, a annoncé mercredi son centre de recherche.

La maladie de Kawasaki est une maladie infantile rare causant une inflammation des vaisseaux sanguins, laquelle peut entraîner des complications cardiaques potentiellement mortelles si la maladie n’est pas rapidement traitée.

Tomisaku Kawasaki avait diagnostiqué pour la première fois en 1961 des symptômes non expliqués chez un enfant de quatre ans au Japon, à savoir une fièvre sévère avec conjonctivite, une éruption cutanée sur tout le corps et la langue rouge framboise, avant de découvrir par la suite 50 cas similaires, dont il a publié une description scientifique en 1967.

“Le nom original était long. Je ne l’ai jamais appelé moi-même +maladie de Kawasaki+, mais c’est comme ça qu’elle a été surnommée”, avait-il dit en 2017 au quotidien japonais Mainichi Shimbun.

La maladie touche plus souvent des garçons que des filles, et elle est plus fréquente chez les enfants d’origine japonaise, même si elle est désormais diagnostiquée dans le monde entier, mais son origine demeure toujours inconnue.


Malgré son grand âge, Tomisaku Kawasaki est resté longtemps actif au sein de la communauté médicale nippone. Il a notamment présidé jusqu’à l’an dernier le Centre de recherche japonais sur la maladie de Kawasaki, une organisation non gouvernementale.