Les ‘’ Jazzwomen’’ à l’honneur à Tanjazz

Le plus grand événement de la ville du détroit est de retour pour une dix-septième édition pleine de nouveautés, d’originalité et de bonne humeur. Cette année, le festival Tanjazz aura lieu du 22 au 25 septembre et se tiendra sous le thème « les femmes du Jazz » avec la participation d’une pléiade d’artistes.

Durant quatre jours, les organisateurs de cette manifestation proposent  aux férus du Jazz un voyage hors des clichés et des sentiers battus à travers une participation spécialement féminine. Cette 17ème édition sera également marquée par le parrainage par ‘’ ONU Femmes’’, l’entité des Nations unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes.

Les inconditionnels du jazz auront donc l’occasion de découvrir un vaste programme avec en tête d’affiche des artistes d’horizons différents et de hauts calibres reconnus à travers le monde, comme la chanteuse saxophoniste et trompettiste Andrea Motis, le groupe Swinging Ladies, formé par la contrebassiste allemande Lindy Huppertsberg, la blues rockeuse franco-américaine Nina Van Horn, la chanteuse et guitariste Nina Attal qui voyage entre blues, soul et funk ou encore Ada Montellanico, italienne à la voix de velours, la flutiste syrienne Naissam Jalal, la pianiste truque Aysedeniz Gokcin et le trio afro-brésilien de la pianiste belge Anne Wolf.
Ces Jazzwomen venues des Etats-Unis et d’Europe mais également du Brésil et de Syrie, s’approprient aussi, avec talent, des instruments habituellement réservés aux hommes comme la batterie, la trompette, le trombone ou la contrebasse.

Notons que le Tanjazz investira principalement le Palais des institutions italiennes, où pas moins de six scènes seront dressées, et la place Oujda où s’installera la scène BMCI Ville.  Quoi de mieux que de faire sa rentrée sur des rythmes jazzy venus des quatre coins du monde?