Jordanie : Début des travaux des réunions préparatoires pour le 28è sommet arabe

Les travaux des réunions préparatoires pour le 28è Sommet ordinaire de la Ligue arabe, prévu le 29 mars courant, ont débuté jeudi dans la région de la Mer morte, en Jordanie, avec une réunion des hauts responsables du Conseil économique et social relevant de l’Organisation panarabe.

S’exprimant lors de cette rencontre, qui intervient dans le cadre des préparatifs de la réunion du conseil, prévue dimanche prochain, le secrétaire général du ministère jordanien de l’Industrie et du Commerce, Youssef Chamali a indiqué que le potentiel, la position et les ressources humaines et naturelles dont dispose la Oumma arabe incitent à promouvoir la coopération économique et les investissements inter-arabes qui ne dépassent pas 20% des investissements arabes à travers le monde.

Le Commerce entre les pays arabes demeure en deçà des aspirations des peuples de la région, a-t-il estimé, appelant à lever les obstacles qui se dressent devant les échanges commerciaux inter-arabes qui ne dépassent guère 10% des échanges commerciaux arabes avec le reste du monde.

Le rôle de la Jordanie au cours du prochain sommet ne se limitera pas à assurer la présidence tournante, mais également à oeuvrer en vue de trouver des solutions aux problèmes auxquels fait face la région arabe, a indiqué M. Chamali, soulignant que l’existence d’une volonté commune est susceptible de renforcer l’action arabe commune notamment dans cette conjoncture qui nécessite la prise de décisions en harmonie avec les aspirations des peuples arabes, et qui sont à même de consolider le processus de l’action arabe commune et de redynamiser le rôle de la Ligue arabe et de ses structures.


La région arabe est confrontée à des défis sans précédents, a-t-il dit, soulignant que la conjoncture dans laquelle intervient le prochain Sommet nécessite davantage de coordination et de coopération pour resserrer les rangs en vue de faire face à ces défis.

De son côté, le secrétaire général adjoint des Affaires sociales au sein de la Ligue arabe, l’ambassadeur Badreddine Allali a fait savoir que cette réunion des hauts responsables du Conseil économique et social examinera le dossier économique et social avant de le soumettre à la réunion ministérielle puis aux dirigeants arabes, dimanche prochain.

Il a insisté à ce que les travaux de cette réunion soient sanctionnés par l’élaboration de mécanismes innovants à même de renforcer le processus de l’action économique et du développement dans le cadre de l’action arabe commune, surtout que le volet socioéconomique constitue un levier fondamental pour la coopération et la complémentarité entre les pays arabes.

Cette réunion examine les dossiers sociaux et économiques qui seront soumis à la réunion ministérielle du Conseil, dans le cadre des préparatifs du prochain Sommet arabe.


Parmi ces dossiers, figurent le rapport d’étape (2010-2015) de l’Organisation arabe de l’énergie atomique pour la mise en œuvre des stratégies arabes pour l’usage pacifique de l’énergie atomique à l’horizon 2020, le rapport sur les réalisations et les besoins relatifs à la zone de libre-échange arabe et l’Union douanière arabe, la vision et les propositions des hommes d’affaires arabes concernant le rôle du système de l’action arabe commune, la stratégie arabe de la recherche scientifique et technologique ainsi que la coopération entre la Ligue arabe et les Nations Unies dans les domaines économique et social.

La réunion discutera également de la Convention unifiée pour l’investissement des capitaux arabes modifiée et le projet de mise en place de ceintures vertes dans différentes régions du monde arabe.

Le Maroc est représenté à cette réunion par une délégation conduite par l’ambassadeur du Royaume au Caire et délégué permanent du Maroc auprès de la Ligue arabe, Ahmed Tazi.