Journée mondiale de la protection civile : Un riche programme concocté par la Direction générale de la protection civile

Journée mondiale de la protection civile: Un riche programme concocté par la Direction générale de la protection civile

La Direction générale de la protection civile a concocté un riche programme à l’occasion de la journée mondiale de la protection civile célébrée le 1er mars de chaque année. Dans un communiqué, la Direction générale souligne que la célébration de cette journée mondiale est une occasion pour communiquer avec le grand public à travers l’organisation des journées portes ouvertes dans les unités de la protection civile du Royaume ainsi que des expositions à l’extérieur des casernes pour certaines villes. 

Des démonstrations et simulations d’interventions seront au programme ainsi que des ateliers où seront présentés la logistique et les moyens utilisés lors de situations d’urgence.  Un programme varié est également prévu au niveau de toutes les unités et comprendra des manœuvres de secours, de sauvetage et d’extinction de feux ainsi que des sessions animées de sensibilisation aux risques pour les jeunes avec la distribution de prospectus d’information pour les initier aux mesures préventives à entreprendre en cas de menace.

>>Lire aussi : Statut d’Al Qods : les Palestiniens sont « très reconnaissants » envers SM le Roi Mohammed VI

A l’instar de la communauté internationale, la Direction générale célèbre la journée mondiale, sous le thème “La Protection Civile et les institutions nationales pour une gestion plus efficace des catastrophes”, retenu par l’Organisation Internationale de Protection Civile pour l’année 2018. Chaque année, la planète subit les assauts des catastrophes qui représentent de plus en plus une menace à la sécurité humaine à travers le monde. Inondations, séismes, feux de forêts et autres sinistres, génèrent des souffrances humaines et de grands bouleversements sociaux, économiques et environnementaux. Cette situation nécessite une réflexion collective portant sur la gestion efficace y afférente fondée notamment sur une approche participative impliquant l’ensemble des intervenants dont les institutions nationales, indique la même source.


Désormais, la gestion des catastrophes naturelles ou anthropiques exige l’élaboration d’une stratégie nationale basée essentiellement sur la mobilisation des différentes institutions nationales concernées et, qui plus est, doit être intégrée dans la planification de tout projet de développement socio-économique, souligne la même source. “Aujourd’hui, les événements catastrophiques appellent à une prise en charge proactive et réactive cohérente au niveau national visant à optimiser l’efficience et l’efficacité de gestion de ces phénomènes, l’objectif étant de construire des populations résilientes”, conclut le communiqué.