Journée mondiale des océans: L’OMC pour la réduction des subventions à la pêche préjudiciable

OMC

L’Organisation mondiale du Commerce (OMC) a réitéré lundi, à l’occasion de la Journée mondiale des océans, l’importance de parvenir à un accord multilatéral pour réduire les subventions à la pêche préjudiciables.

“À l’occasion de la Journée mondiale des océans célébrée le 8 juin, le Directeur général Roberto Azevêdo et le Président des négociations sur les subventions à la pêche, l’Ambassadeur Santiago Wills (Colombie), ont souligné à quel point il était important de parvenir à un accord multilatéral pour réduire les subventions à la pêche préjudiciables”, indique un communiqué de l’OMC.

Les stocks mondiaux de poissons requièrent une gestion responsable de la part des gouvernements du monde entier, fait observer le communiqué, notant que la pandémie de COVID-19 pose de nouveaux défis aux efforts des membres de l’OMC pour s’engager dans les négociations sur les subventions à la pêche.

“Pourtant, la crise a également amplifié l’urgence d’une coopération mondiale sur des solutions durables et partagées aux problèmes les plus urgents du monde, en santé publique, en économie et dans notre environnement naturel”, fait observer l’organisation.

L’élimination des subventions à la pêche nuisibles “contribuera à des océans plus sains et à une vie marine plus abondante, rendant l’accord vital pour la sécurité alimentaire et l’emploi à long terme qui seront plus que jamais nécessaires au lendemain de COVID-19”, a déclaré le Directeur général de l’OMC, cité par le communiqué.


« Aujourd’hui plus que jamais, nous devons œuvrer pour la santé de nos océans et garantir une utilisation durable de nos ressources marines», a déclaré, pour sa part, l’ambassadeur Wills.

Les Membres de l’OMC avaient oeuvré pour conclure les négociations sur les subventions à la pêche à la 12e Conférence ministérielle. Cependant, cette réunion, initialement prévue du 8 au 11 juin 2020 au Kazakhstan, a dû être reportée à la lumière de la pandémie de COVID-19. Les réunions physiques dans les locaux de l’OMC à Genève étant suspendues depuis la mi-mars, les membres ont procédé à un échange de vues écrit sur les propositions de subventions à la pêche, rappelle l’Organisation.

Les négociateurs au sein de l’OMC devraient aboutir à un accord en 2020 sur des disciplines supprimant les subventions à la pêche illégale, non déclarée et non réglementée et interdisant certaines formes de subventions à la pêche qui contribuent à la surcapacité et la surpêche, avec un traitement spécial et différencié pour les pays en développement et les pays les moins avancés.