Justice : M. Aujjar s’entretient à Fès avec homologue soudanais

Le ministre de la justice, Mohamed Aujjar, s’est entretenu, mardi à Fès, avec son homologue soudanais, Idriss Ibrahim Jamil, sur les moyens de développer les relations bilatérales dans le domaine de la justice.

‘’Le Maroc est l’un des pays qui ont enregistré de grands progrès dans le domaine de l’application des lois relatives à la protection des droits de l’Homme’’, a déclaré à la presse le ministre soudanais, qui a participé au symposium régional de l’Initiative pour la convention contre la torture (CTI), organisé lundi et mardi autour du thème ‘’l’administration de la justice et l’application de la loi : coopération internationale et échanges d’expériences’’.

Mettant l’accent sur ‘’la complémentarité’’ des expériences marocaine et soudanaise dans le domaine de justice, M. Idriss Ibrahim Jamil a indiqué que les deux pays œuvreront à l’échange des visites et des délégations particulièrement dans le domaine de la formation.

Le ministre soudanais, qui a invité son homologue marocain à se rendre au Soudan pour s’informer de près de l’expérience de justice soudanaise, a ajouté que le partage des expériences constitue ‘’une valeur ajoutée’’ pour les professionnels de la justice des deux pays.


Dans une déclaration similaire, M. Aujjar a indiqué que cette entrevue a porté sur l’examen des moyens de développer les relations bilatérales entre le Maroc et le Soudan dans tous les domaines relatifs au secteur de la justice, qualifiant d’’’intense’’ la coopération entre les deux pays, particulièrement à travers l’initiative du Maroc de former des cadres soudanais en la matière.

Mettant en valeur les relations de fraternité et d’amitié liant les deux pays, M. Aujjar a noté que le soudan est ‘’intéressé par l’expérience marocaine, eu égard aux réalisations accomplies par le Maroc dans les domaines législatif et des droits de l’Homme’’.

Le ministre de la justice a indiqué aussi avoir exprimé à son homologue soudanais la ‘’détermination’’ du Maroc et sa ‘’volonté’’ de mobiliser tous les moyens nécessaires pour soutenir les pays frères et amis, particulièrement le Soudan.

Depuis mars 2014, les gouvernements du Chili, du Danemark, du Ghana, de l’Indonésie et du Maroc pilotent une initiative mondiale sur dix ans- L’initiative pour la convention contre la torture (CTI)- qui vise à promouvoir la ratification universelle de la convention des Nations Unies contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants et à renforcer sa mise en œuvre.