La 8ème édition du Sommet des étudiants et de la jeunesse d’Afrique, “une réussite et un tournant”

étudiants
étudiants

La 8ème édition du Sommet des étudiants et de la jeunesse d’Afrique, organisée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, a été une réussite et un tournant dans l’histoire de cet événement, a indiqué, dimanche à Rabat, M. Mohamed Methqal, ambassadeur directeur général de l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI).

“Le bilan est très satisfaisant. De l’avis des participants eux-mêmes, il s’agit du plus grand et du meilleur sommet en terme de réussite”, a affirmé M. Methqal lors de la cérémonie de clôture de ce grand rassemblement de la jeunesse africaine, organisé du 20 au 23 décembre par “All Africa Students Union” (AASU) en partenariat avec l’AMCI, sous le thème “L’avenir de l’Afrique : défis et perspectives pour la jeunesse”.

Cette réussite est due, en premier lieu, à la taille et à la diversité de la participation, avec quelque 1500 jeunes de divers horizons, ayant pris part à cette édition, représentant 52 pays africains, en plus d’étudiants non-africains, a expliqué M. Methqal, mettant en avant le niveau de la participation, marquée par le contribution de ministres, d’ambassadeurs, de responsables publics, de responsables des secteurs privé et financier et la société civile.

Le responsable a également relevé la qualité et la richesse des débats, notant que toutes les thématiques qui touchent de près ou de loin la jeunesse africaine ont été discutées, que ce soit l’éducation, la formation, la mise en place des politiques publiques, la promotion de la situation de la femme et la technologie.

→ Lire aussi : Signature d’une convention de partenariat entre Masen et la plat…


Cette édition a été, également, marquée par la capacité de networking, les initiatives qui ont été initiées durant ces trois jours, les liens humains qui ont pu être tissés, les opportunités développées et les échanges entreprises en faveur d’un développement émergent durable du continent, a-t-il fait valoir, rappelant le lancement, vendredi, de la plateforme digitale “Morocco-Alumni”.

“En terme de perspective, cette édition constitue un tournant”, a-t-il encore affirmé, assurant que les prochaines éditions s’inscriront dans cette dynamique en étant plus larges, plus diversifiées et toujours dans le cœur des thématiques liées à la promotion et au développement de la jeunesse africaines, mais surtout avec une participation plus forte de la jeunesse et de la femme marocaines.

De leur côté, les présidents de AASU, de l’Association des anciens étudiants ghanéens au Maroc, de la Confédération des étudiants et stagiaires africains au Maroc et de l’Association des lauréats étrangers au Maroc, se sont félicités du succès de cette édition tenue au Maroc, exprimant leur gratitude à SM le Roi Mohammed VI pour le Haut Patronage que le Souverain a bien voulu accorder à cet événement.

Ils ont également passé en revue les moments forts et les axes ayant fait l’objet de débat durant ces trois jours, ainsi que les projets d’avenir visant à mettre à profit cette dynamique au service de la promotion et du développement de la jeunesse africaine.


A cette occasion, lecture a été donnée à une déclaration finale qui souligne les défis auxquels est confronté le continent africain, mettant l’accent notamment sur la nécessité de mobiliser la technologie au service des secteurs industriel et agricole, principales sources d’emploi pour les jeunes, de préserver l’identité africaine et d’optimiser la gestion des ressources humaines et naturelles.

Elle plaide également pour une refonte du système éducatif de manière à l’adapter à la réalité africaine, la promotion des nouvelles technologies, une parité genre dans le processus de prise de décision, l’accès de davantage de femmes aux postes de décision, la promotion de la scolarité des filles, le soutien et l’accompagnement de l’entreprenariat, l’élimination des barrières entre pays et la simplification des démarches de migration.

Le Sommet des étudiants et de la jeunesse d’Afrique est une rencontre annuelle phare de l’Union des associations d’étudiants africains qui réunit chaque année des milliers d’étudiants africains, afin de débattre des problématiques et des défis qui attendent la jeunesse africaine.

Cette édition comprenait un espace de débat, des ateliers de travail, un espace d’exposition, un espace de discussion autour de l’entrepreneuriat en Afrique, ainsi qu’une série d’activités culturelles et sportives.


En marge de cet événement, il a été procédé, vendredi, au lancement de la plateforme digitale “Morocco-Alumni”, destinée à rassembler et fédérer les étudiants et les lauréats étrangers de la Coopération du Royaume autour d’un espace interactif.

Lancée par le Royaume du Maroc à travers l’AMCI, cette plateforme vise, entre autres, à renforcer les échanges et le networking entre les 14.000 étudiants étrangers inscrits actuellement, dont 12.000 originaires de 47 pays africains, et 35.000 lauréats étrangers à travers la coopération du Royaume.