La BAD : prêt de 245 millions d’euros octroyé à l’ONEE

La BAD prêt de 245 millions d’euros octroyé à l’ONEE
La BAD prêt de 245 millions d’euros octroyé à l’ONEE

L’office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) a bénéficié d’un prêt de 245 millions d’euros de la part de la Banque africaine de développement (BAD). Ce montant est destiné à « sauver les réseaux de transport d’électricité et d’électrification rurale ». Il renforce ainsi le partenariat entre l’institution financière africaine et un Office confronté à une crise d’investissement qu’est l’ONEE.

Il s’agit aussi pour la BAD de développer un réseau de transport d’électricité, qui permettra au Royaume de répondre à des besoins énergétiques, en croissance moyenne d’environ 5% sur la dernière décennie. « Voilà donc une dynamique qui favorisera un mix énergétique encore plus vert. » a déclaré le directeur général de la Banque pour la région Afrique du Nord, Mohamed El Azizi.

Cette opération permettra notamment de connecter plus de 16 000 ménages dans 720 villages au réseau électrique, exprime pour sa part, Leila Farah Mokaddem, responsable-pays de la Banque pour le Maroc.

Le Maroc a connu ces dernières années plusieurs catastrophes naturelles (séismes, inondations, glissements de terrains,…). Ces catastrophes ont été suivies par des pertes de vies humaines considérables, et d’importants dégâts matériels et énergétiques.

A cet effet, la BAD vient d’intervenir à travers son programme qui vise principalement à améliorer la sécurité de la fourniture d’énergie électrique ainsi que la performance technique du système électrique national. « C’est un programme stratégique pour le Maroc. Une opération de première importance pour la Banque. » a noté Mohamed El Azizi dans un communiqué.


De surcroît, le programme a mis en valeur les priorités de la « nouvelle stratégie énergétique nationale » du Maroc qui vise le développement d’un mix énergétique dont 42% à base d’énergies renouvelables en 2020 et 52% à l’horizon 2030.

Il importe de rappeler que depuis 1970, le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a financé plus de 10 opérations d’investissement dans le secteur énergétique au Maroc pour un montant de plus de 1,5 MM€.