A LA UNECoronavirus

La Belgique valide le « Covid Safe Ticket » pour l’accès aux événements de plus de 1.500 personnes

Le Premier ministre belge, Alexander De Croo, a annoncé lundi la mise en place d’un « Covid Safe Ticket » (CST), un pass sanitaire qui permettra l’accès aux événements de plus de 1500 personnes à partir du 13 août en extérieur et du 1er septembre en intérieur.

Ce « Covid Safe Ticket » sera réservé « aux personnes complètement vaccinées depuis plus deux semaines ou ceux qui disposent d’un certificat de rétablissement du Covid-19 ou les personnes qui ont un test PCR négatif de maximum 48h« , a précisé le Premier ministre lors d’une conférence de presse, à l’issue d’une nouvelle réunion du comité de concertation entre les représentants du gouvernement fédéral et des entités fédérées.

Les tests antigéniques jugés « moins précis » ne pourront pas donner accès au CST, a ajouté M. De Croo.

→ Lire aussi : Belgique: la crise des sans-papiers en grève de la faim menace la survie du gouvernement

Pour ce qui est des voyages, le Premier ministre a relevé qu’une nouvelle procédure entrera en vigueur en Belgique pour les personnes rentrant de pays où le virus circule activement.

Selon M. De Croo, les personnes qui reviennent d’un pays « à très haut risque » où des variants du virus circulent fortement et qui ne sont pas entièrement vaccinées devront, à leur retour, effectuer deux tests PCR (l’un dès le retour, l’autre sept jours après).

Ces personnes devront rester en quarantaine entre les deux tests. En cas de test positif, il faudra observer une quarantaine de dix jours, a-t-il ajouté, notant que les autorités vont renforcer les contrôles dans les gares et les aéroports.

S’agissant de la campagne de vaccination en Belgique, le Premier ministre s’est félicité que « les chiffres positifs de la vaccination portent leur fruit« .

« On voit que l’écart entre l’augmentation du nombre de contaminations et d’hospitalisations se creuse de plus en plus. C’est clairement grâce à la vaccination« , a-t-il dit.

Dans ce contexte, M. De Croo a relevé que le gouvernement va réduire « pas à pas les restrictions et de manière prudente » car « on voit que les pays qui ont abandonné trop tôt les règles ont dû faire marche arrière« .

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page