La Californie veut poursuivre en justice les nouvelles restrictions de l’administration Trump en matière des visas étudiants

visas

Des responsables californiens ont annoncé jeudi leur intention de porter plainte contre l’administration Trump pour l’empêcher d’exclure les étudiants internationaux dont les écoles aux États-Unis déplacent leurs cours en ligne en raison de la pandémie de coronavirus.

Le procès de l’État le plus peuplé des Etats-Unis intervient un jour après que les universités Harvard et le MIT ont poursuivi l’administration en justice fédérale pour arrêter le changement de politique soudain du service de l’Immigration and des douanes (ICE).

“Honte à l’administration Trump d’avoir risqué des possibilités d’éducation pour les étudiants qui ont gagné la chance d’étudier ici, ainsi que leur santé et leur bien-être”, a déclaré le procureur général de Californie, Xavier Becerra.

En mars, l’ICE avait annoncé une nouvelle politique selon laquelle les titulaires de visa étudiant aux États-Unis seraient autorisés à rester dans le pays s’ils étaient obligés de suivre des cours virtuels en raison de la crise sanitaire.

Lundi, sans avertissement, l’ICE a changé sa politique, affirmant que tous les étudiants internationaux fréquentant des écoles qui avaient déplacé leurs classes en ligne devraient quitter le pays ou être transférés dans une nouvelle école.


“Le Département d’État américain n’émettra pas de visa aux étudiants inscrits dans des écoles et / ou des programmes entièrement en ligne pour le semestre d’automne et les douanes et la protection des frontières américaines (CBP) ne permettront pas à ces étudiants d’entrer aux États-Unis”, a déclaré l’ICE lundi.

“Les étudiants actifs actuellement aux États-Unis inscrits à de tels programmes doivent quitter le pays ou prendre d’autres mesures, telles que le transfert dans une école où l’enseignement est dispensé en personne pour conserver leur statut légal. Sinon, ils peuvent faire face à des conséquences en matière d’immigration, y compris, mais sans s’y limiter, à l’ouverture d’une procédure d’éloignement”.

L’injonction affecte plus d’un million de titulaires de visa étudiant aux États-Unis. La Californie poursuit au nom de 21.000 étudiants internationaux dans les collèges communautaires publics à travers l’État.